Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 10:30

  

'' Vous donc, fortifiez-vous, et ne laissez pas vos mains s'affaiblir,

car il y aura un salaire pour vos œuvres. ''

2 chroniques 15 : 7

'' L'Eternel combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles. ''

Exode 14 : 14



Il y a quelques temps la maman d'une petite fille d'environ 3 ans me racontait que celle-ci s'était, un matin au petit déjeuner, plantée devant elle, l'avait dévisagée quelques instants, et lui avait finalement déclaré d'un ton péremptoire : '' Maman, tu es moche ! '' Ouah, le genre de compliment qui fait du bien pour commencer une journée...

 

Et c'est bien vrai que les enfants sont authentiques et parfois sans gêne pour dire certaines choses que la bienséance et le savoir-vivre nous ont appris à ne pas dire en tant qu'adultes. Ceci est encore plus vrai avec les adolescents qui sont généralement très doués pour pointer du doigt ce qui ne va pas dans nos vies -que ce soit au niveau du modèle que nous sommes (censées) être pour eux, qu'au niveau de nos paroles et attitudes, de nos défauts, de nos choix vestimentaires ou de vie, de notre manière de penser ou d'analyser les situations, de nos goûts et même de l'éducation que nous leur donnons ou des valeurs que nous essayons de leur transmettre depuis leur plus jeune âge.

 

Et il est vrai aussi que leurs paroles peuvent être parfois particulièrement blessantes, au point que nous nous demandons ce que nous avons bien pu rater dans notre éducation ou notre relation avec eux pour qu'ils puissent avoir non seulement l'audace de nous balancer de tels propos mais aussi être autant convaincus de la vérité et de la justesse de ce qu'ils nous disent.

 

Alors face à cela comment réagir ? Tout prendre pour argent comptant ? Accepter de nous laisser blesser ou culpabiliser ? Désespérer de ce que nous sommes en tant que parents ou de ce que sont nos ados ? S'introspecter à outrance pour trouver ce que l'on a tellement raté dans notre éducation ? Changer d'attitude du tout au tout en espérant leurs devenir ainsi agréables ? Tout cela dépend bien entendu, et de la manière la plus objective possible (ce qui n'est pas simple en soit, j'en conviens), de la réelle part de vérité que contient leurs propos et de l'importance que nous allons décider d'accorder à ceux-ci.

 

Parfois, ce qu'ils nous diront sera vrai et touchera notre relation avec eux ou notre/leur identité et il sera alors important d'en parler autant que nécessaire et le plus posément possible, afin de régler la situation, se demander pardon et repartir sur de nouvelles bases. Parfois, cela sera vrai mais pas très important (notamment tout ce qui concerne les goûts et les couleurs). Autant laisser couler, l'essentiel n'est pas là.

 

Parfois, cela aura pour seul but de nous envoyer un message de mal-amour ou de manque de disponibilité vis-à-vis d'eux. Inutile alors de se focaliser sur le contenu même de leurs propos si l'on a décrypté cela. Passons à l'acte pour rectifier le plus subtilement et le plus efficacement possible le tir.

 

Parfois, nos ados parleront aussi par méchanceté, pour nous faire mal ou nous culpabiliser, gratuitement (ce qui est quand même rare, à moins qu'ils ne désirent tester nos limites), ou pour nous manifester qu'ils nous en veulent quelque part. A nous d'essayer de parler avec eux et de prier pour que nous sachions discerner le fond du problème, au-delà des propos, et sans accepter de nous laisser culpabiliser ou blesser (et si cela arrive malgré tout, renvoyons vite le tout au Seigneur afin de ne pas tomber dans l'amertume ou le mal-être).

 

Dans chacune de ces situations conflictuelles ou explosives avec nos enfants et ados, n'oublions pas les quelques points suivants :

 

* rappelons-leurs fermement et poliment que si tout peut être dit, il est important pour eux qu'ils demeurent dans le respect et la politesse car une promesse biblique est rattachée à l'honneur portée aux parents.

 

* la gratitude n'est pas leur valeur numéro une et il leur faudra encore bon nombre d'années, d'expériences et de maturité pour entrer dans ce processus de reconnaissance vis-à-vis de nous, de compréhension et d'acceptation de nos erreurs vis-à-vis d'eux (et cela ne sera d'ailleurs possible que si nous avons su, en tout premier lieu, maintenir une relation de communication, de pardon et de confiance avec eux quelques soient les conflits et désaccords que nous pourrions avoir).

 

* dans les situations qui semblent humainement perdues, seule la prière sera d'une réelle efficacité, alors n'hésitons pas à en abuser. Dieu seul peut agir là où nous ne le pouvons pas ou plus – et ce sera d'ailleurs parfois au niveau de nos propres cœurs de parents qu'Il agira.

 

* proclamer que '' tous nos enfants seront disciples de l'Eternel et que leur paix sera grande '' (cf Esaïe 54 : 13) affermira nos pensées lorsque nous douterons de ce qu'ils finiront par devenir. C'est le désir de notre cœur, la volonté qui sous-tend toute notre éducation et aussi, bien entendu, le projet du Père pour chacun d'eux.

 

* Dieu, du haut de Son trône céleste, prend note de tout ce que nous essayons de semer dans le cœur et la vie de nos enfants et qui est conforme à Son Royaume. Quand bien même nous n'en verrions pas les fruits sur cette terre et que nos enfants persisteraient de manière injuste dans l'ingratitudeet / ou une mauvaise voie, continuons de semer l'amour et les fruits de l'Esprit. Il ne l'oubliera pas et nous recevrons notre récompense lorsque nous arriverons devant Lui.

 

Dieu vous bénisse, vous fortifie et vous renouvelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by heureusemaman - dans méditations hebdomadaires
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de heureusemaman
  • Le blog de heureusemaman
  • : Le but de ce blog est d'encourager les femmes en tant qu'épouses, mères et maîtresses de maison, de soutenir la famille et la maternité en ces temps difficiles.
  • Contact

Profil

  • heureusemaman
  • Je suis une  heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants  dans le cadre du homeschooling.
  • Je suis une heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants dans le cadre du homeschooling.

Ma p'tite famille :

Le papa : 47 ans, originaire de la Guadeloupe. Amoureux du jardinage et du bricolage. La maman 44 ans, institutrice qui n'a plus exercé depuis ..... hum hum ..., animatrice de réserve de La Leche League, ancienne monitrice de portage des bébés en écharpe, créatrice du concept des Rencontres de Mamans ( voir article à ce sujet) Les enfants : L'aînée , 20 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (Bac L), licenciée en Langues Etrangères Appliquées (anglais - japonais), actuellement en Master 1de LEA Affaires Internationales, orientation projets culturels et humanitaires, anglais, japonais, arabe - 2 années d'avance (détectée enfant précoce)- responsable scout - piano ( 6 ans de Conservatoire) , guitare - A déjà voyagé dans plusieurs pays (dont 1 semestre d'études à Nottingham et un stage d'études en Israël)- La seconde , 18 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (bac ES avec option maths renforcés),1ère année de Licence Arts Plastiques, 1 an d'avance - engagée dans le scoutisme - piano - La troisième, 14 ans, scolarisée à la maison depuis le CE1, en 3ème, piano, gymnaste et scout- La quatrième, 12 ans, scolarisée à la maison depuis le CP, en 4ème, une année d'avance, aussi détectée précoce - équitation, lecture - La cinquième, 10 ans, scolarisée à la maison depuis la MS de maternelle, CM2- au Conservatoire en violon et chant - gymnaste et scout - La sixième, 5 ans, n'a jamais été à l'école, unschooling (apprend autrement qu'en travaillant pour le moment !), très créative ! Le 7ème : dans la patrie céleste depuis le second trimestre de grossesse. Le plus heureux de nous tous :-)

Recherche

PSAUME 128

Heureux es-tu toi qui révères l'Eternel
et qui suis les chemins qu'Il a tracés !
Tu profites du travail de tes mains
Tout ira bien pour toi et tu seras heureux ...
Ta femme sera comme une vigne féconde chargée de nombreux fruits
Et, autour de ta table,
Tes enfants ressembleront à des plants d'oliviers.
Ainsi sera béni tout homme qui révère l'Eternel ...

ENCOURAGEMENT

'' Aies foi dans ta foi

  Doute de tes doutes

  Ne mets pas ta foi dans tes doutes

  Ni tes doutes dans ta foi. "

 Michel Allard

Plus précieuse que les perles

"Une femme capable, intelligente et vertueuse,

qui est  qui peut la trouver ?

Elle est beaucoup plus précieuse que des bijoux

et sa valeur est loin au-dessus des rubis ou des perles."

Proverbes 31 : 10 (version anglaise)

Citation

'' EXERCEZ VOS ENFANTS A L'AUTODISCIPLINE

 PLUTÔT QU'A LA COMPLAISANCE

PENDANT QU'ILS SONT JEUNES. '

Nancy Campbell

 (traduction libre)

 

Sur l'allaitement ..

'' Nourri aux seins de ma mère ! '' Cantique des Cantiques 8 :1

'' Je me levai le matin pour allaiter mon fils. '' I Rois 3 : 21

'' Même chez les chacals, on donne à téter, (...) cette belle qu'est mon peuple devient aussi cruelle que les autruches de la steppe. '' Lamentations 4 : 3

'' ... Les bénédictions des mamelles et du sein. '' Genèse 49 : 25

'' ' Fais ce que bon te semble. Reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Que seul le Seigneur accomplisse Sa Parole. ' La femme resta donc et elle allaita son fils jusqu'à ce qu'elle l'eût sevré. '' I Samuel 1 : 23

 

VOIR ARTICLE '' LE MATERNAGE DANS LA BIBLE ''

 http://heureusemaman.over-blog.fr/article-29589181.html

 

Amitié

Deux amis marchaient dans  le désert.

A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :

'' Aujord'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle. ''

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis dans laquelle ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.

Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :

'' Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie. ''

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :

'' Quand je t'ai blessé, tu as écrit sur le sable. Maintenant, tu écris sur la pierre. Pourquoi ? ''

L'autre ami répondit :

'' Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable : les vents du pardon peuvent l'effacer.

Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre : aucun vent ne peut l'effacer. ''

 

                                                                             Texte anonyme.