Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 10:29

'' Au torrent de tes délices, Tu leur donnes à boire. Car chez Toi est la source de la vie. '' Psaume 36 : 9-10

 

Imaginez-vous au cours d'une longue marche en montagne, en route vers les alpages ou en train de franchir un col à pied sous un soleil de plomb, sur un sentier raide et sinueux, avec un sac à dos quelque peu pesant sur le dos. Vous êtes dans un décor de rêve, surplombant peu à peu les cimes au fur et à mesure de votre montée, seul ou en groupe, et transpirant de l'effort que vous êtes en train de fournir. Vos réserves d'eau se vident peu à peu et vous vous demandez comment vous allez parvenir au terme de votre randonnée car vous commencez à sérieusement fatiguer, sans compter les mollets qui commencent à souffrir ou les ampoules qui apparaissent ... Et soudain, au détour d'un virage, le bruissement d'une source d'eau ou d'un petit torrent se  fait entendre, ombragé par un petit arbuste .... Quel agréable surprise, quel don du ciel même, qui permettra une pause bienvenue, rafraîchissante, désaltérante, qui redonnera quelque force et vigueur à notre corps et nous donnera le courage nécessaire de poursuivre notre chemin.

Encore faut-il que nous ayons entendu le bruissement de la source ou du torrent, encore faut-il que nous ayons pris la décision de nous y arrêter, encore faut-il que nous acceptions d'y boire, encore faut-il que nous laissions le temps à cette eau fraîche de raviver notre corps et de chasser notre fatigue .... 

 

Souvenirs de vacances pour certain(e)s, images de films ou de documentaires pour d'autres, réalité spirituelle pour chacun(e) !  En effet, le chemin de nos vies ressemble bien souvent à une longue marche en montagne, sur un sentier raide et sinueux, avec un sac à dos plus que pesant sur nos épaules, où nous rencontrons souvent le découragement, l'épuisement, la douleur, le doute, l'envie de faire demi-tour, de baisser les bras, voire de se laisser mourir sur place ... On laisse tomber ? On abandonne ? On continue au prix d'un effort surhumain ? Et si, tout simplement, nous nous rappelions qu'il existe, à proximité de nos vies, tout près de nous,  une source d'eau, un torrent auquel nous pourrons nous poser, nous reposer, nous rafraîchir, nous désaltérer, faire le point, trouver la force nécessaire de repartir, de persévérer ?

 

Ce torrent, cette source, auquel/à laquelle tous ceux, toutes celles  qui le désirent peuvent boire, c'est l'Eternel. Alors ne négligeons pas de nous arrêter à Sa source ( Sa Parole, Son repos, Sa paix, Son Esprit), ne négligeons pas d'y boire afin de renouveller aussi notre être intérieur (car on peut se baigner au pied d'une source, faire le fou dans un torrent et oublier d'y boire et d'y remplir les bouteilles). Et sachons ne pas la polluer pour les autres (par la manière dont nous en parlons, par notre manière de vivre, par ce que nous en faisons), car tous les randonneurs et les habitants des chalets et des refuges de haute montagne savent que leur approvisionnement en eau et celui de ceux qui les suivront dépendent de cette source ou de ce torrent : bouché(e) ou pollué(e), ceux qui sont épuisés de leur marche seront déçus et encore plus découragés ou n'y prêteront alors pas attention et ne trouveront pas la fraîcheur et le renouvellement tant espérés, qui leur auraient permis de reprendre leur chemin avec des forces et une vigueur nouvelles. ..

Nous sommes certes responsables pour nous-mêmes, mais nous avons aussi la responsabilité de ne pas gâcher ce que Dieu nous offre, tant pour nos propres vies que pour celle des autres :-) Alors abreuvons -nous au torrent de Ses délices, cherchons la vie auprès de Sa source et prenons soin de la manière dont nous en parlons afin de  donner envie aux autres de s'y rendre ...

 

                                                                  Bonne rentrée à chacun et chacune !

Partager cet article

Repost 0
Published by heureusemaman - dans méditations hebdomadaires
commenter cet article

commentaires

aude 23/09/2011 08:32


très beau texte


Présentation

  • : Le blog de heureusemaman
  • Le blog de heureusemaman
  • : Le but de ce blog est d'encourager les femmes en tant qu'épouses, mères et maîtresses de maison, de soutenir la famille et la maternité en ces temps difficiles.
  • Contact

Profil

  • heureusemaman
  • Je suis une  heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants  dans le cadre du homeschooling.
  • Je suis une heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants dans le cadre du homeschooling.

Ma p'tite famille :

Le papa : 47 ans, originaire de la Guadeloupe. Amoureux du jardinage et du bricolage. La maman 44 ans, institutrice qui n'a plus exercé depuis ..... hum hum ..., animatrice de réserve de La Leche League, ancienne monitrice de portage des bébés en écharpe, créatrice du concept des Rencontres de Mamans ( voir article à ce sujet) Les enfants : L'aînée , 20 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (Bac L), licenciée en Langues Etrangères Appliquées (anglais - japonais), actuellement en Master 1de LEA Affaires Internationales, orientation projets culturels et humanitaires, anglais, japonais, arabe - 2 années d'avance (détectée enfant précoce)- responsable scout - piano ( 6 ans de Conservatoire) , guitare - A déjà voyagé dans plusieurs pays (dont 1 semestre d'études à Nottingham et un stage d'études en Israël)- La seconde , 18 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (bac ES avec option maths renforcés),1ère année de Licence Arts Plastiques, 1 an d'avance - engagée dans le scoutisme - piano - La troisième, 14 ans, scolarisée à la maison depuis le CE1, en 3ème, piano, gymnaste et scout- La quatrième, 12 ans, scolarisée à la maison depuis le CP, en 4ème, une année d'avance, aussi détectée précoce - équitation, lecture - La cinquième, 10 ans, scolarisée à la maison depuis la MS de maternelle, CM2- au Conservatoire en violon et chant - gymnaste et scout - La sixième, 5 ans, n'a jamais été à l'école, unschooling (apprend autrement qu'en travaillant pour le moment !), très créative ! Le 7ème : dans la patrie céleste depuis le second trimestre de grossesse. Le plus heureux de nous tous :-)

Recherche

PSAUME 128

Heureux es-tu toi qui révères l'Eternel
et qui suis les chemins qu'Il a tracés !
Tu profites du travail de tes mains
Tout ira bien pour toi et tu seras heureux ...
Ta femme sera comme une vigne féconde chargée de nombreux fruits
Et, autour de ta table,
Tes enfants ressembleront à des plants d'oliviers.
Ainsi sera béni tout homme qui révère l'Eternel ...

ENCOURAGEMENT

'' Aies foi dans ta foi

  Doute de tes doutes

  Ne mets pas ta foi dans tes doutes

  Ni tes doutes dans ta foi. "

 Michel Allard

Plus précieuse que les perles

"Une femme capable, intelligente et vertueuse,

qui est  qui peut la trouver ?

Elle est beaucoup plus précieuse que des bijoux

et sa valeur est loin au-dessus des rubis ou des perles."

Proverbes 31 : 10 (version anglaise)

Citation

'' EXERCEZ VOS ENFANTS A L'AUTODISCIPLINE

 PLUTÔT QU'A LA COMPLAISANCE

PENDANT QU'ILS SONT JEUNES. '

Nancy Campbell

 (traduction libre)

 

Sur l'allaitement ..

'' Nourri aux seins de ma mère ! '' Cantique des Cantiques 8 :1

'' Je me levai le matin pour allaiter mon fils. '' I Rois 3 : 21

'' Même chez les chacals, on donne à téter, (...) cette belle qu'est mon peuple devient aussi cruelle que les autruches de la steppe. '' Lamentations 4 : 3

'' ... Les bénédictions des mamelles et du sein. '' Genèse 49 : 25

'' ' Fais ce que bon te semble. Reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Que seul le Seigneur accomplisse Sa Parole. ' La femme resta donc et elle allaita son fils jusqu'à ce qu'elle l'eût sevré. '' I Samuel 1 : 23

 

VOIR ARTICLE '' LE MATERNAGE DANS LA BIBLE ''

 http://heureusemaman.over-blog.fr/article-29589181.html

 

Amitié

Deux amis marchaient dans  le désert.

A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :

'' Aujord'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle. ''

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis dans laquelle ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.

Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :

'' Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie. ''

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :

'' Quand je t'ai blessé, tu as écrit sur le sable. Maintenant, tu écris sur la pierre. Pourquoi ? ''

L'autre ami répondit :

'' Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable : les vents du pardon peuvent l'effacer.

Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre : aucun vent ne peut l'effacer. ''

 

                                                                             Texte anonyme.