Méditations pour chacune : semaine 43

Publié le par heureusemaman

'' ... qui de vous peut, à forces d'inquiètudes, prolonger son existence, ne serait-ce que de quelques instants ? Si donc vous n'avez aucun pouvoir sur ces petites choses, pourquoi vous inquiètez- vous au sujet des autres ? ''

Luc 12 : 25 - 26

 

 

Souvent, il nous arrive de  tourner en rond dans de multiples questions, dont le seul but est de trouver comment résoudre l'une ou l'autre de nos difficultés ... en nous appuyant sur notre propre créativité ! Mais si cette créativité est parfois bien inspirée et nous permet de nous en sortir honorablement l'une ou l'autre fois, il est de toutes évidences que la plupart des situations fondamentales de nos vies échappent à notre contrôle et que nous sommes voué(e)s à l'échec si nous comptons sur nous-mêmes ! Et nous perdons souvent ainsi beaucoup de temps et d'énergie, à vouloir résoudre les problèmes et difficultés nous-mêmes ... N'est-ce pas stupide et contre productif , pour nous-mêmes et notre entourage ? Pourquoi tombons-nous si fréquemment dans ce piège de l'inquiètude (parfois même du tourment) où nous voulons résoudre les problèmes nous-mêmes alors que nous sommes limité(e)s et impuissants ?

Le Psaume 37 : 7 nous invite à une autre attitude, plus reposante et beaucoup plus efficace :

 

'' Demeure en silence devant l'Eternel ''

 

Oui, le silence est parfois la meilleure des solutions. Parce qu'il témoigne de notre confiance en Dieu, parce qu'il nous épargne stress, agitation vaine, fatigue et vain '' remue-méninge ''.  Nous demeurons en silence, parce que nous savons que, de toutes façons, rien n'échappe au TOUT-PUISSANT, qu'Il est Celui qui peut transformer le mal en bien, Celui qui peut changer les circonstances, Celui qui peut transformer les coeurs, Celui dont la créativité est infinie et qui n'est jamais à court d'idée ou de solution.

Parfois, nous sommes appelé(e)s à crier à l'Eternel, parrfois nous sommes appelé(e)s à demeurer dans le silence devant Sa face ....

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article