Méditations pour chacune : semaine 44

Publié le par heureusemaman

'' Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus -Christ qui est plein de bonté, le Dieu qui réconforte dans toutes les situations.  Il nous réconforte dans toutes nos détresses, afin qu'à notre tour nous soyons capables  de réconforter ceux qui passent par toutes sortes de détresses, en leur apportant le réconfort que Dieu nous a apporté. '' ''

II Corinthiens 1 : 3 et 4

 

 

C'est l'une des conclusions à laquelle je suis arrivée après avoir perdu notre cher petit Hugo, notre fils unique,  dans son quatrième mois de vie intra-utérine.... Loin de m'avoir affaiblie, et malgré toute la tristesse qui a été (et est encore par moment) la mienne, j'ai compris (entre autres choses) que Dieu avait ajouté une corde à mon arc dans mon ministère auprès des mamans. Plus que jamais, je serai à même de comprendre et pleurer avec celle qui pleure son bébé perdu, mais aussi de lui apporter le réconfort que mon cher Papa céleste m'a apporté dans cette douloureuse épreuve durant laquelle j'ai pu dire : '' BENI soit Dieu ... ''

Oui, les épreuves sont utiles dans nos vies pour former le caractère de Christ en nous, pour forger notre foi, pour approfondir et fortifier notre relation avec Dieu, pour nous permettre de mieux Le connaître, pour nous aider à entrer dans Ses plans pour nos vies mais aussi, pour nous dépouiller de notre esprit de jugement, de condamnation, d'orgueil et  d'incompréhension vis-à-vis des autres. Nous sommes si prompts à juger les attitudes et propos des uns et des autres en pensant - à haute voix ou secrétement - que nous, dans une telle situation, nous comporterions autrement, ferions preuve de plus de ceci et de moins de cela ... !  Mais lorsque nous-mêmes passons par la vallée de l'ombre de la mort, par la vallée de Bacca, par les difficultés dans l'un ou l'autre domaine de nos vies, nous réalisons soudainement que nous ne sommes et ne faisons pas mieux que ceux que nous avons jugés ou mal compris. D'ailleurs, Dieu ne nous demande pas de juger ou de comprendre ! Il nous demande d'aimer, Il attend de nous que nous nous portions les uns les autres par la compassion et l'amour, Il nous dit de nous réjouir avec ceux qui se réjouissent et de pleurer avec ceux qui pleurent. Il nous invite à partager le réconfort que nous avons nous-mêmes reçus de Sa part dans les pires moments de notre existence. Il nous invite à reverser sur les autres ce dont Il nous a abreuvés pour nous aider à surmonter nos difficultés. Ce qu'Il nous donne, Il nous invite à le faire fructifier au gré des rencontres de nos vies.

Rappelons-nous que dans chaque épreuve, non seulement Dieu est présent, nous aime, nous soutient et nous réconforte, mais aussi sème en nous des graines d'éternité, d'amour, de soutien, de compassion et de réconfort que nous serons, un jour ou l'autre, amenés à investir dans quelqu'un d'autre. Les épreuves nous équipent au-delà de ce que nous pouvons imaginer . Apprenons à les considérer ainsi, même si c'est souvent difficile de sortir notre '' nez du guidon '' lorsque nous souffrons et de nous projeter dans un après positif. Essayons, tout au moins, de nous attendre à la bonté de Dieu et de garder, dans un coin de notre tête, que ce n'est certainement pas en vain que cela nous arrive et qu'un jour, lorsque nous releverons la tête, nous serons, à notre tour, des sujets de bénédictions pour ceux qui souffrent ! Cela donne au moins un début de sens à ce qui nous arrive ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article