Pourquoi donner de l'argent de poche aux enfants ?

Publié le par heureusemaman

 

Les raisons pour lesquelles il peut être important de donner de l'argent de poche aux enfants sont nombreuses :

  

* Si l'enfant n'a jamais d'argent de poche à sa disposition et que ses parents lui achètent tout ce dont il a besoin, il lui sera difficile de l'apprécier à sa juste valeur.

 

* Il est nécessaire que l'enfant puisse faire des expériences en matière de gestion d'argent pour apprendre à planifier et à répartir ses dépenses. Manipuler l'argent s'apprend très jeune : si les enfants apprennent quelles conséquences peuvent avoir certains achats irréfléchis et comment, en économisant, ils peuvent réaliser des souhaits, ils sauront, une fois devenus adultes, prendre de sages décisions.

  

* Cela permet d'apprendre aux enfants à gérer l'argent d'une manière responsable. C'est une partie de leur préparation à l'indépendance et à leur future vie d'adulte et c'est à nous, parents, que cela incombe.

  

* Le caractère de l'enfant pourra aussi être formé afin d'éviter 2 écueils : l'avarice et le gaspillage.

  

* Au travers de ce qu'il vivra dans ce domaine, il acquièra les éléments nécessaires à la maîtrise financière : être libéré des soucis et des querelles d'argent, avoir une conscience pure devant Dieu dans ce domaine, recevoir la certitude absolue que Celui-ci tient dans Ses mains toutes nos finances personnelles.

  

Voici maintenant quelques repères qui peuvent être utiles :

  

* A partir de quel âge donner de l'argent de poche ? En général au début du primaire, lorsque l'enfant sait compter et a acquis une notion suffisante des chiffres.

  

* Quel montant donner à l'enfant ? Il n'y a pas de somme standard mais 5 facteurs sont à prendre en considération :

  1. l'âge de l'enfant

  2. la taille de la famille

  3. les revenus de la famille

  4. le type et le lieu d'habitation (campagne ou ville car les besoins et offres ne sont pas les mêmes)

  5. ce à quoi l'argent de poche va servir ( uniquement pour les sucreries et des plaisirs, ou aussi pour les fournitures scolaires à remplacer en cours d'année, pour les loisirs, pour les cadeaux d'anniversaire de la famille et des camarades, pour les vêtements , … ? )

  

* A quelle fréquence donner de l'argent de poche ? Régulièrement. D'abord semaine après semaine pour les plus jeunes, puis tous les 15 jours, puis tous les mois pour les ados.

  

Notre attitude personnelle vis-à-vis de l'argent est la base de ce que nous allons transmettre à nos enfants :

  

Notre manière d'agir avec l'argent et notre manière d'en parler laissent de profondes traces dans l'esprit de nos enfants. Ils ont chacun environ 18 à 20 ans pour observer comment nous gérons l'argent et réglons nos problèmes financiers.

 

La Bible nous dit :

 

'' sois toi-même en tout un modèle '' (Tite 2 : 7),

'' … que je serve d'exemple … '' (I Timothée 1 : 16),

'' … efforce-toi d'être un modèle … par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi et ta pureté. ''

(I Timothée 4 : 12).

  

C'est pourquoi il peut être utile de rappeler certains points :

 

  1. Reconnaissons que Dieu est LE propriétaire de toutes choses. Nous ne sommes que gérant de l'argent dont nous disposons, même si nous l'avons gagné à la sueur de notre front :

     

    I Chroniques 29 : 11 et 12 :

    '' Tout ce qui est dans le ciel et sur la terre est à Toi, Éternel … C'est de Toi que viennent la richesse et la gloire. ''

    Aggée 2 : 8 :

    '' C'est à moi qu' appartiennent tout l'argent et tout l'or. ''

     

     

  2. Rendons à Dieu ce qui Lui appartient (dîme, offrandes, …). Il n'est pas question de Le payer ou de donner pour avoir, mais de Lui témoigner notre reconnaissance. Les bénédictions en retour ne sont pas toujours financières mais peuvent concerner la santé, les relations dans le foyer, la vie spirituelle,etc ….

     

    Malachie 3 : 8-9 :

    '' Un homme peut-il voler Dieu ? Pourtant, vous me volez et puis vous me demandez :

    '' en quoi t'avons-nous volé ? '' Lorsque vous retenez vos offrandes et vos dîmes ! … ''

       

  3. Vivons dans l'honnêteté :

     

     

    Proverbes 28 : 6 :

    '' Mieux vaut un pauvre qui se conduit de façon intègre

    qu'un riche qui suit des chemins tortueux. ''

Proverbes 20 : 17 :

'' Au premier abord, le pain mal acquis est savoureux,

mais, par la suite, ta bouche se trouvera pleine de cailloux. ''

 

  4. Gérons avec sagesse ( en mettant la priorité sur les nécessités vitales que sont la nourriture, le loyer ou les traites de la maison, les factures à honorer, la santé, l'exercice du métier) – Voir aussi l'article intitulé '' Bons plans pour gérer le budget familial.''

Note : Les désirs sont souvent reliés à la qualité : va-t-on acheter une voiture neuve ou d'occasion; et les souhaits peuvent être éventuellement satisfaits en dernier, s'il reste de l'argent.  

 

Cf La Parabole des 3 gérants en Matthieu 25 : 14 à 30 qui nous enseigne que la fidélité et le sérieux dans les petites choses de la vie quotidienne permettra à Dieu de nous confier davantage.

 

 Hébreux 13 : 5 :

 '' Que votre conduite ne soit pas guidée par l'amour de l'argent. Contentez-vous de ce que vous avez présentement car Dieu lui-même a dit : '' Je ne te délaisserai pas, non, je ne t'abandonnerai pas. '' ''

 

Philippiens 4 : 11-13 :

'' Ce n'est pas le besoin qui me fait parler ainsi, car j'ai appris en toutes circonstances à être content avec ce que j'ai. Je sais vivre dans le dénuement, je sais aussi vivre dans l'abondance. C'est le secret que j'ai appris : m'accommoder à toutes les situations et toutes les circonstances, que je sois rassasié ou que j'aie faim, que je connaisse l'abondance ou que je sois dans le besoin. Je peux tout grâce à celui qui me fortifie. ''

 

5.  Gardons nous des dettes, apprenons à vivre avec ce que l'on a :  

Romains 13 : 8 :

'' Ne restez redevables de rien à personne. ''

 

 

Habacuc 2 : 6-7 :

'' Malheur à lui car il amasse des richesses qui ne sont pas à lui … Il accumule un lourd fardeau de dettes. Tes créanciers ne surgiront-ils pas soudain ? Ils se réveilleront pour te faire trembler … ''

 

  6. Soyons généreux : 

Matthieu 25 : 31 à 40 nous exhorte à prendre soin du pauvre, du prisonnier, du malade, … etc 

 

 

7. Faisons fructifier l'argent :

 

                 cf la Parabole des 3 gérants en Matthieu 25. 

 

 

Comment guider l'enfant dans son utilisation de l'argent ?

  

* L'enfant a droit à l'erreur. Si nous le réprimandons sans cesse ou le contrôlons trop, nous ne l'éduquons pas pour qu'il devienne responsable.

  

*Certains enfants apprécieront d'être cadrés par la tenue d'un livre de dépenses. Mais ils doivent bien comprendre, et nous avec, que celui-ci est là pour l'aider à contrôler ses mouvements d'argent, pas pour l'espionner. S'il veut tricher, il y arrivera de toutes façons !Peuvent figurer dans ce cahier les postes suivants :

 

  • Recettes : argent de poche / travaux / dons et cadeaux / argent pour un achat spécifique / divers / total

  • Dépenses : dîmes et offrandes / épargne en vue de … / remboursement pour … / fournitures scolaires ou vêtements ou toute autre chose mis en place avec l'enfant / cadeaux / sucreries / boissons / loisirs / passe-temps favori / divers / total.

* Rien ne fait mieux comprendre à l'enfant la nécessité de bien répartir son argent que le fait de se trouver démuni lorsqu'il a un urgent besoin. Il peut alors venir nous supplier pour une avance, mais il ne serait pas sage de répondre à sa demande si nous voulons qu'il apprenne vraiment à gérer ses dépenses. Exceptions peuvent toutefois être faites s'il vient de dépenser tout son argent pour nous offrir un cadeau d'anniversaire par exemple. 

 

* N'économisons pas nos conseils, suggérons à nos enfants ce qu'ils peuvent faire avec leur argent, ce pour quoi ils pourraient économiser. Nous avons la responsabilité de guider l'enfant dans ses choix et parfois de l'empêcher d'en faire à sa tête si nous estimons que la dépense qu'il veut faire ne correspond qu'à un gaspillage d'argent. Mais en aucun cas nous ne diminuons son argent de poche puisque notre objectif est toujours de lui apprendre une saine gestion.


 * Nous pouvons récompenser leurs efforts pour faire des économies en vue d'un achat spécifique en participant au dernier quart de la somme, par exemple, par une prime spéciale.

 

* Il y a parfois des recettes exceptionnelles de membres de la famille. Il importe alors de trouver le juste équilibre entre laisser l'enfant tout dépenser et tout mettre sur son compte. Il y a la joie du cadeau à ne pas gâcher et la gestion de l'argent reçu dépendra de l'âge de l'enfant. Nous pouvons discuter avec les plus jeunes pour trouver le meilleur emploi de la somme reçue et laisser les ados gérer tout seuls si nous leur avons bien appris dans les années précédentes à utiliser intelligemment leur argent.

  

* La question de l'argent gagné se pose aussi. Nous ne pouvons qu'encourager les enfants et ados à arrondir leurs fins de mois par un travail approprié : travaux de jardinage, nettoyage des vitres ou des voitures, etc. C'est en récompensant l'effort fourni par une certaine somme que l'on apprend très vite la valeur de l'argent. En ce qui concerne les travaux ménagers quotidiens, il est nécessaire que chaque membre de la famille prenne sa part pour le bien de tous, garçons et filles. Il est donc normal que chaque enfant tienne sa chambre propre et rangée, qu'il aide à la cuisine et à différents petits travaux ainsi qu'au ménage de fond. Mais parfois, cette aide ne suffit pas pour que toutes les tâches soient effectuées. Nous pouvons alors dresser une liste de tout ce qui reste à faire (nettoyer la voiture, terminer de désherber le jardin, … etc) et proposer de les rémunérer car il est normal de dédommager l'enfant qui accepte de sacrifier une partie de son temps libre. Le travail doit évidemment être bien fait et il est important de ne pas fermer les yeux sur un travail bâclé si nous souhaitons lui inculquer de bons principes.

  

* Quand peut-on diminuer ou augmenter l'argent de poche ? L'augmentation peut être envisagée au bout d'un certain temps (le jour de l'An, à l'anniversaire ou en début d'année scolaire). Cela permet de prendre en compte la croissance de l'enfant et les nouvelles responsabilités qu'il assume. Il peut aussi y avoir des arguments sérieux venant de la part des ados, à nous d'être à l'écoute avant de prendre une décision.

  

* Quant à la diminution ou suppression de l'argent de poche, elles ne se justifient qu'en cas de difficultés financières extrêmes, où tous les membres de la famille sont appelés à faire des sacrifices. Si l'enfant utilise mal son argent, il vaut mieux le surveiller de plus près que le lui enlever.

  

* Plus l'enfant grandit, plus l'argent de poche devient de l'argent géré, mis en valeur. L'enfant assume ainsi de plus en plus ses responsabilités et acquière le sens de la valeur des choses. Il peut ainsi commencer par prendre en charge le renouvellement de son matériel scolaire, l'achat du cadeau d'anniversaire du copain (ce n'est pas nous qui sommes invités, mais lui !), la sortie à la patinoire, le ticket de bus pour aller se promener en ville, l'alimentation de son animal de compagnie, etc … A nous d'évaluer le montant moyen de tout cela et à l'enfant de se débrouiller, de planifier et de gérer. Nous pouvons aussi diviser la somme mensuelle en paiements hebdomadaires pour les plus jeunes qui sont de toutes façons ravis d'être pris au sérieux.

* Pour les ados, il peut être bon de prévoir un poste vêtements, trimestriellement et à l'occasion des soldes. Ils apprendront ainsi à être plus soigneux avec leurs vêtements et acquéront une juste notion des prix.

 

 

Peut-on utiliser l'argent comme un moyen de discipline ?

 

  1. Faut-il supprimer l'argent de poche parce que l'enfant s'est mal conduit ?

    C'est un procédé éducatif primaire qui peut amener l'enfant à mépriser ses parents ou à voler. L'enfant rebelle se moquera de cette discipline et n'en sera que plus insupportable. Ce qui doit motiver l'enfant à obéir à ses parents n'est pas l'argent mais le fait qu'il les estime, les aime et accepte leur autorité. Il n'est pas sain de faire du chantage financier avec l'enfant.

 

2. Faut-il récompenser une bonne conduite par de l'argent ?

Cela peut amener l'enfant à la flatterie et à un double-jeu : gentil en apparence mais n'en pensant pas moins. Faire l'éloge verbal de l'enfant et lui manifester notre amour inconditionnel est beaucoup plus probant. Cf I Timothée 3 : 3 : '' Que l'amour de l'argent n'ait sur lui aucune prise … '', cf aussi I Timothée 6 : 10 : '' l'amour de l'argent est la racine de tous les maux. '' 

 

3. Faut-il récompenser les bonnes notes ?

Il n'est pas bon que l'enfant travaille par amour de l'argent et ce principe peut être injuste au sein d'une famille où un enfant obtient facilement des bonnes notes alors qu'un autre n'obtient que des résultats moyens malgré une importante somme de travail.

 

4. Comment faire lorsque l'enfant casse, perd ou abîme quelque chose ?

Les choses ont un prix et les bêtises des enfants engagent parfois les parents dans des dépenses imprévues. L'enfant peut donc participer à la réparation ou au remplacement, surtout s'il a cassé l'objet par colère ou négligence. Sa participation sera proportionnelle à son argent de poche et calculée de façon à ce qu'il lui reste encore de quoi pourvoir aux achats indispensables. Nous pouvons aussi lui proposer des travaux supplémentaires rétribués. Concernant les objets perdus et retrouvés n'importe où dans la maison ou le jardin, nous pouvons les placer dans une caisse où leur propriétaire pourra les récupérer moyennant une caution proportionnelle à son argent de poche.

 

5. Faut-il payer '' la bonne à tout faire '' ?

C'est la Xième fois que nous demandons à notre ado de ranger sa chambre. Il a un sourire narquois et nous ignore totalement. Deux attitudes sont alors possibles de notre part : le faire à sa place ou laisser la chambre devenir un véritable capharnaüm. Dans les 2 cas nous n'atteindrons pas l'objectif qui est d'inculquer l'ordre à l'enfant. Mieux vaut donc fixer un ultimatum à l'enfant, faute de quoi nous ferons le travail à sa place en nous faisant payer au tarif d'une femme de ménage, notre salaire étant prélevé sur l'argent de poche (n'hésitons pas à avoir un tarif dissuasif !)

 

 

 

 

Publié dans vie pratique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
merci
T
Cette article me permet de le souvenir avec émotion de mon enfance où l'argent de poche tenait un place importante (pas en somme !). Augmenté régulièrement il encourageait a bien réfléchir avant tout achat, à définir des priorités. Quelle joie de l'utiliser pour aller chercher pif gadget ou le journal de tintin ou lorsque la somme que l'on s'était fixée comme objectif finissait par être atteinte !
P
Bonjour,<br /> Je découvre ton blog avec grande joie !<br /> Merci pour toutes ces belles réflexions ... envisager tout cela à travers notre foi donne une autre coloration à la vie.<br /> Bonne continuation et au plaisir de te lire ...<br /> Pascale