Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 16:15

Résumé en français du texte ci-dessous :

 

 Les enfants qui prennent des repas en famille plusieurs fois par semaine, sont moins sujets à l'obésité et sont en meilleure santé psychologique car ils développent des habitudes alimentaires plus saines et dialoguent davantage avec leurs parents.

 

 http://www.psychologytoday.com/blog/its-not-just-baby-fat/201111/the-family-eats-together-stays-healthy-together

 

Does it seem like your family's meals are always consumed "on the run." Sitting down for a family meal may feel like a luxury you can't afford with your family's busy schedules. Mom, dad, and kids have other commitments or their schedules just aren't in synch to allow for a relaxed family meal.

When I was a kid my dad would get home from teaching high school and we'd have to rush through dinner so that he could go to teach his evening class at a local college. While a more relaxed dinner would have been better, I'm glad we got to eat together. Research shows that families who share four or five meals together each week have kids who eat more fruits and vegetables, have healthier eating habits in general, and are at less risk for obesity.

Eating on the run increases the risk of childhood obesity and developing poor eating habits and may contribute to development of an eating disorder. In my clinical work with bulimic patients I often find that there is a lengthy history of chaotic eating. They may grab a snack or get something out of a vending machine, eat while standing-up, or eat in their car after using the drive-up window of a fast-food restaurant, but often there are few sit-down family meals. 

    

An additional benefit of having meals together is the opportunity to catch-up with your kids and find out what's going on in their lives. Just make sure that you don't use dinner to lecture your child about poor grades, failure to do chores or other unpleasant topics. Enjoy the meal with your kids. You can discuss problems at another time.

Considering the enormous health and psychological costs of childhood obesity and the opportunity to increase communication with your kids, it would be worthwhile to make the changes necessary to have several family meals each week. Even if it is inconvenient and requires changing schedules or giving up some activities, the benefits will more than compensate for the disruption.

You may feel that it would be pointless to eat together. Many parents have tried to start conversations but complain that their kids don't want to talk. You shouldn't get discouraged if your conversation goes something like this:

Parent: "How was school today?"

Child: "Okay"

Parent: "What did you do in class?"

Child: "Nothing"

Instead, you can start the conversation with an open-ended question. Even you get a perfunctory answer, like "fine" or "okay" or a non-verbal grunt at least your child will know that you are expressing interest. If this is a repeated pattern, you can have a conversation with your spouse about a topic that would be interesting to your child. For example, you could talk about sports, movies, music or even politics. Just make sure that the conversation is positive, not too critical. At some point in the conversation you can casually ask your child what she thinks.    

Start with a goal of establishing a family meal routine for one or two nights a week. Review your family's schedules to see which days have the fewest commitments. Even if there is no perfect solution, distinguish between essential and optional activities. Ask yourself, in light of the health and psychological consequences of childhood obesity and eating disorders, which of your family's current activities is more essential than eating together? When you give it some thought, you'll find that very few activities are more important than promoting healthy eating habits and increasing communication with your children. Bon appétit !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by heureusemaman - dans vie pratique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de heureusemaman
  • Le blog de heureusemaman
  • : Le but de ce blog est d'encourager les femmes en tant qu'épouses, mères et maîtresses de maison, de soutenir la famille et la maternité en ces temps difficiles.
  • Contact

Profil

  • heureusemaman
  • Je suis une  heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants  dans le cadre du homeschooling.
  • Je suis une heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants dans le cadre du homeschooling.

Ma p'tite famille :

Le papa : 47 ans, originaire de la Guadeloupe. Amoureux du jardinage et du bricolage. La maman 44 ans, institutrice qui n'a plus exercé depuis ..... hum hum ..., animatrice de réserve de La Leche League, ancienne monitrice de portage des bébés en écharpe, créatrice du concept des Rencontres de Mamans ( voir article à ce sujet) Les enfants : L'aînée , 20 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (Bac L), licenciée en Langues Etrangères Appliquées (anglais - japonais), actuellement en Master 1de LEA Affaires Internationales, orientation projets culturels et humanitaires, anglais, japonais, arabe - 2 années d'avance (détectée enfant précoce)- responsable scout - piano ( 6 ans de Conservatoire) , guitare - A déjà voyagé dans plusieurs pays (dont 1 semestre d'études à Nottingham et un stage d'études en Israël)- La seconde , 18 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (bac ES avec option maths renforcés),1ère année de Licence Arts Plastiques, 1 an d'avance - engagée dans le scoutisme - piano - La troisième, 14 ans, scolarisée à la maison depuis le CE1, en 3ème, piano, gymnaste et scout- La quatrième, 12 ans, scolarisée à la maison depuis le CP, en 4ème, une année d'avance, aussi détectée précoce - équitation, lecture - La cinquième, 10 ans, scolarisée à la maison depuis la MS de maternelle, CM2- au Conservatoire en violon et chant - gymnaste et scout - La sixième, 5 ans, n'a jamais été à l'école, unschooling (apprend autrement qu'en travaillant pour le moment !), très créative ! Le 7ème : dans la patrie céleste depuis le second trimestre de grossesse. Le plus heureux de nous tous :-)

Recherche

PSAUME 128

Heureux es-tu toi qui révères l'Eternel
et qui suis les chemins qu'Il a tracés !
Tu profites du travail de tes mains
Tout ira bien pour toi et tu seras heureux ...
Ta femme sera comme une vigne féconde chargée de nombreux fruits
Et, autour de ta table,
Tes enfants ressembleront à des plants d'oliviers.
Ainsi sera béni tout homme qui révère l'Eternel ...

ENCOURAGEMENT

'' Aies foi dans ta foi

  Doute de tes doutes

  Ne mets pas ta foi dans tes doutes

  Ni tes doutes dans ta foi. "

 Michel Allard

Plus précieuse que les perles

"Une femme capable, intelligente et vertueuse,

qui est  qui peut la trouver ?

Elle est beaucoup plus précieuse que des bijoux

et sa valeur est loin au-dessus des rubis ou des perles."

Proverbes 31 : 10 (version anglaise)

Citation

'' EXERCEZ VOS ENFANTS A L'AUTODISCIPLINE

 PLUTÔT QU'A LA COMPLAISANCE

PENDANT QU'ILS SONT JEUNES. '

Nancy Campbell

 (traduction libre)

 

Sur l'allaitement ..

'' Nourri aux seins de ma mère ! '' Cantique des Cantiques 8 :1

'' Je me levai le matin pour allaiter mon fils. '' I Rois 3 : 21

'' Même chez les chacals, on donne à téter, (...) cette belle qu'est mon peuple devient aussi cruelle que les autruches de la steppe. '' Lamentations 4 : 3

'' ... Les bénédictions des mamelles et du sein. '' Genèse 49 : 25

'' ' Fais ce que bon te semble. Reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Que seul le Seigneur accomplisse Sa Parole. ' La femme resta donc et elle allaita son fils jusqu'à ce qu'elle l'eût sevré. '' I Samuel 1 : 23

 

VOIR ARTICLE '' LE MATERNAGE DANS LA BIBLE ''

 http://heureusemaman.over-blog.fr/article-29589181.html

 

Amitié

Deux amis marchaient dans  le désert.

A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :

'' Aujord'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle. ''

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis dans laquelle ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.

Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :

'' Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie. ''

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :

'' Quand je t'ai blessé, tu as écrit sur le sable. Maintenant, tu écris sur la pierre. Pourquoi ? ''

L'autre ami répondit :

'' Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable : les vents du pardon peuvent l'effacer.

Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre : aucun vent ne peut l'effacer. ''

 

                                                                             Texte anonyme.