Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 18:44

 

 

 

I. Mon témoignage :

 

C'est lorsque ma seconde fille, âgée à l'époque de 18 mois, a fait une mycose digestive suite à une prise répétitive d'antibiotiques que j'ai commencé à m'interroger sur des manières différentes de se soigner. Pour se faire, j'ai beaucoup lu et expérimenter différentes choses. Le résultat étant que cela fait maintenant plus de 13 ans que nous passons l'hiver en compagnie de quelques remèdes naturelles, polyvalents pour la plupart et pas nécessairement très onéreux. Je n'aborderai pas ici la question de l'homéopathie car elle est particulièrement controversée dans les milieux chrétiens et je n'ai pas grand chose à ajouter au débat. Je ne maîtrise pas non plus le domaine des oligo-éléments pour pouvoir en parler correctement et que très peu celui des huiles essentielles que je découvre actuellement, d'où peu de références à celles-ci.

 

II. Les aspects bibliques de la question :

 

Avant d'entrer dans l'aspect pratique du sujet, je souhaite donner quelques repères bibliques :

 

1) Nous avons été placés dans la Création et sommes dans une relation d'interdépendance avec elle. Je crois que, dans sa divine sagesse, notre Dieu a tout prévu dès le départ pour que tout au long de leur Histoire sur terre, les êtres humains puissent puiser dans les bienfaits de la nature pour leur santé – sachant que celle-ci était parfaite avant la chute et que la maladie est l'une des conséquences de l'éloignement de l'homme vis-à-vis de son Créateur au moment du péché originel.

 

2) Une étude approfondie des prescriptions alimentaires de l'Ecriture montre qu'elles ont toutes une base scientifique et sont d'une grande importance pour la préservation de notre santé (consulter à ce sujet le livre de Christian Klopfenstein : La Bible et la santé ). Une étude (dont je n'ai pas les références) a par ailleurs montré que les chrétiens respectant ces prescriptions alimentaires vivraient en moyenne 10 années de plus.

 

3) Le Seigneur est certes notre divin médecin mais Il nous demande aussi d'être acteur de notre santé et Il peut parfaitement nous inspirer / nous conduire dans notre démarche lorsque nous sommes malades. C'est ainsi que nous pouvons lire un certain nombre d'ordonnances divines dans les Ecritures, notamment celle donnée à Ezéchias en II Rois 20 : 7. Celui-ci fut guéri de son ulcère par un cataplasme de figues que le Seigneur lui a demandé, au travers de Son prophète Esaïe, de placer sur son mal.

 

4) Il est arrivé à Jésus Lui-même d'utiliser un intermédiaire pour guérir : la boue pour donner la vue à l'aveugle - récit que l'on peut lire en Jean 9 : 6.

 

5) Les Ecritures disent que nous sommes le Temple du Saint-Esprit. Prendre soin de notre corps au travers de ce que nous lui apportons et la manière dont nous le soignons est donc une marque de respect non seulement envers nous-mêmes mais aussi envers Dieu.

 

6) Enfin, il peut être utile de rappeler que seul Dieu guérit. Nous ne pouvons, en tant qu'humains, que soigner nos maux. Et j'aimerai vous montrer quelques moyens naturels que le Seigneur a mis à notre disposition pour soigner les maux de l'hiver dans le respect de nos corps, en harmonie avec sa Création, et sans nécessairement être obligés de dépenser de l'argent qui ira en grande partie enrichir les laboratoires pharmaceutiques qui ne sont pas si philanthropiques qu'ils veulent bien nous le laisser croire.

 

Pour se faire j'aborderai 2 points : la prévention puis la guérison.

 

III. La prévention :

 

1) En ce qui concerne les nourrissons et les bébés, la meilleure prévention demeure celle de l'allaitement maternel. Ceci est maintenant un fait de plus en plus établi et chaque nouvelle étude sur l'allaitement apporte son lot de découvertes positives sur la question. Il est également important de savoir que la protection immunitaire apportée par l'allaitement maternel perdure souvent bien au-delà de celui-ci. Allaiter son bébé, c'est lui faire don d'un capital santé inestimable pour toute sa vie !

 

2) Revoir son alimentation :

 

Commencer chaque repas par du cru (fruit ou légume), pour apporter à notre corps les vitamines et minéraux nécessaires. Le cru se digérant plus vite que l'ensemble du bol alimentaire, il est important de le consommer en début de repas pour éviter les flatulences. Et ne pas oublier que même en hiver nous avons accès à une grande variété de cru, beaucoup d'aliments que nous consommons cuits pouvant également être consommés crus : le chou (et la choucroute en Alsace !), les betteraves, les courgettes, … C'est aussi la bonne période pour découvrir les algues et les graines germées qui non seulement apporteront plein de vitamines, de minéraux et d'oligo-éléments à notre corps mais en plus relèveront la saveur de nos crudités.

 

Éviter de consommer plus de 2 à 3 fois / semaine de la viande ou du poisson, l'apport de protéines pouvant être trouvé dans les associations de légumineuses et de céréales (comme les lentilles accompagnées de riz ou le couscous végétarien où se trouve l'association pois chiches/ semoule de blé, …).

 

Supprimer autant que faire se peut les aliments raffinés et les remplacer par des aliments complets. Cette recommandation vaut pour le sucre, la farine, le sel, le riz et les céréales en général. En effet, toute nourriture raffinée comporte ce qu'on appelle des calories vides : non seulement elle n'apporte rien en vitamines mais, en plus, elles déchargent l'organisme de celles qu'il contient.

 

Consommer des fruits secs et des graines oléagineuses (celles-ci sont généralement riches en oméga 3, en magnésium et en calcium).

 

Éviter les fritures et autres aliments contenant des graisses chauffées.

 

Utiliser pour les crudités des huiles biologiques de première pression à froid, particulièrement celles d'olive, de tournesol et de colza.

 

Limiter au maximum la consommation de produits contenant du lait de vache. Je donne par la suite des informations sur ce point particulier, mais celui-ci peut être facilement remplacé par du lait de soja dans la cuisine et la pâtisserie, voire du lait de riz, d'avoine, d'amande, ou de quinoa.

 

Éviter de grignoter entre les repas.

 

Attention aux friandises des fêtes de fin d'année, riches en sucre blanc, graisses, lait, colorants, additifs, arômes et autres produits chimiques). On peut d'ailleurs mettre dans la même catégorie toutes les viennoiseries qui, elles, sont disponibles tout au long de l'année.

 

3) Le lait de vache :

 

Le prétendu intérêt des produits laitiers réside dans leur richesse en calcium. Sans vouloir entrer dans une polémique quelconque, voici quelques informations nettement moins connues et qui donnent matière à réflexion :

 

* le calcium contenu dans le lait est très mal assimilable car dans une mauvaise proportion avec les taux de magnésium et de caséine qui s'y trouvent. Autrement dit, et contrairement à l'idée largement répandue et affirmée par le personnel médical, le lait de vache déminéralise plus qu'il ne minéralise. La preuve en étant que dans les pays asiatiques où la consommation de lait de vache n'existe pas, l'ostéoporose est une maladie rare.

 

* l'ingestion d'1g de calcium – dont seul 1/3 sera absorbé par l'organisme - implique la consommation de 40g de mauvaises graisses quand il s'agit de lait entier et de 40g de lactose qui est le sucre du lait.

 

* la lactase, l'enzyme qui permet la digestion du lait, n'est plus présente dans le corps humain à partir de l'âge de 3 ans environ. D'où de nombreux maux de ventre chez beaucoup d'entre nous et notamment chez les enfants qui partent ainsi à l'école.

 

* le lait de vache a la propriété de fixer dans ses graisses les toxines déjà présentes dans le corps et celles qui s'y ajoutent par l'alimentation.

 

* le lait de vache est en tête de liste des aliments allergènes. Il induit un affaiblissement du système immunitaire qui se manifeste par des toux, des écoulements nasaux ou des sensations de nez bouché, des éternuements et des glaires. D'où la possibilité de nombreux épisodes à répétitions de rhinopharyngites, otites, bronchites asthmatiques et sinusites en période hivernale.

A titre indicatif, chaque année en France, plus de 15 millions de rhinopharyngites sont traitées et c'est le premier motif de consultation pédiatriques, la deuxième étant les 3,5 millions d'otites. La moitié de ces cas serait évitables par la suppression des produits laitiers de vache et les ¾ le seraient si les mauvais sucres étaient également supprimés.

 

Le meilleur des tests est celui de l'éviction : il s'agit de supprimer totalement tous les produits laitiers de vache (visibles et invisibles) pendant 3 mois pour constater dans la plupart des cas une diminution ou disparition des symptômes cités ci-dessus (liste non exhaustive) ainsi qu'une amélioration de l'état général, notamment au niveau de la fatigue.

 

4) La détoxination :

 

Un foie engorgé, des intestins encrassés, un sang où sucre et cholestérol circulent en excès, une accumulation d'additifs alimentaires et autres produits chimiques dans nos organes, une concentration des polluants de l'air et de l'eau dans les différentes parties de notre corps, tout cela amène notre corps à être rempli de toxines. Il ne peut ainsi plus fonctionner de manière optimale, et encore moins résister aux virus et infections bactériennes hivernales.

Une bonne préparation à l'hiver consiste donc à débarrasser au maximum notre corps de toutes ses toxines. C'est ce qu'on appelle la détoxination. Plusieurs méthodes sont possibles. En voici quelques-unes, simples, rapides, peu coûteuses et efficaces (liste non exhaustive) :

 

 

* réforme alimentaire avec large consommation de produits crus.

 

* cures d'argile répétées (3 semaines de cure en alternance avec une semaine d'arrêt) : l'argile nettoie en effet les intestins, le foie, le sang et apporte un nombre considérable de minéraux. Il suffit de mettre une cuillère à café d'argile dans un verre d'eau (en verre), de mélanger puis laisser reposer jusqu'à ce que l'argile se dépose au fond. On peut à ce moment-là boire l'eau du verre ( ou remuer à nouveau et boire l'eau et l'argile) au matin à jeûn ou le soir au coucher.

 

* cures de charbon de bois : celui-ci '' accroche '' les toxines, les graisses et les sucres en excès et les achemine des intestins vers l'extérieur. La préparation est simple : mélanger une cuillère à café de charbon de bois avec un verre d'eau et boire le tout. (attention, dans certains cas, le charbon de bois peut entraîner une constipation. Compenser à ce moment-là par la prise d'une cuillère à café de graines de lin moulues mélangées dans le repas du soir ou dans un verre d'eau avant le coucher).

 

*cures de tisanes hépatiques qui désengorgent le foie, stimulent l'activité de la vésicule biliaire et du pancréas.

 

Une recette de tisane hépatique :

10g de feuilles de busserole

10g de fleurs de souci

10g de prêle

10g de feuilles de cassis

10 g de sommités fleuries de romarin

10g de sommités fleuries de centaurée

10g de sommités fleuries de caille-lait

30g de feuilles d'artichaut

30g de racine de réglisse

30g d'aspérule odorante.

 

Prévoir 1 cuillère à café / tasse d'eau. Faire bouillir l'eau puis ajouter les plantes et laisser encore bouillir 2 mn. Infuser ensuite 10mn. A boire un ¼ d'heure avant chaque repas, froide si on trouve le goût trop mauvais et, bien sûr, SANS sucre.

Il est possible de préparer cette tisane à l'avance. Elle se conserve environ 2 jours au frigo.

 

* prises de laxatifs doux pour stimuler l'élimination et le décrassage des intestins ( par exemple, une cuillère à café d'huile d'olive vierge bio de première pression à froid avec un jus de citron le matin à jeûn - une cuillère à café de graines de lin moulues le soir au repas ou au coucher).

 

* boire en abondance (eau, tisanes) car les toxines s'éliminent aussi à travers l'urine (d'où leurs odeurs !).

 

 

5) Un renforcement du terrain immunitaire :

 

au travers de la prise de vitamine C naturelle (jus de citron le matin, comprimé d'Acérola, petite cerise des Antilles très riche en vitamine C). Il est important que la vitamine C que l'on absorbe soit naturelle et non chimique, sinon elle excitera les nerfs au lieu de stimuler l'organisme et aura, à long terme, des effets toxiques.

Il est à noter également que la vitamine C peut être prise toute l'année avec des doses plus importantes en période hivernale ou en cas de maladie. En effet, l'organisme ne stocke pas cette vitamine et la source alimentaire principale lui provient des fruits et légumes, dénaturés à cause de l'agriculture intensive et que nous consommons généralement en quantité insuffisante de toutes façons (faire le test de la pomme : plus une pomme coupée noircit, plus elle est riche en vitamine, le noircissement de la pomme provenant de l'oxydation de cette vitamine. Bien peu de pommes du commerce réussissent ce test avec succès !).

 

au travers de la prise quotidienne de spiruline tout au long de la période hivernale. Il s'agit d'une algue riche en protéines végétales, vitamines et minéraux, enzymes et anti-oxydants. On la trouve en magasin bio sous forme de poudre ou de comprimés.

 

au travers d'une augmentation des apports fériques car le fer renforce aussi l'immunité. Il vaut mieux privilégier une forme naturelle pour éviter la constipation.

 

au travers de la prise de chlorure de magnésium, acheté soit en pharmacie soit sous forme de sel de nigari en magasin bio. Un sachet ou une cuillère à soupe se dilue dans 1 litre d'eau. En cure d'entretien, un verre / jour suffit, en cas de maladie 3 verres sont recommandés. Il vaut mieux le boire froid à cause de son mauvais goût qui est ainsi atténué.

 

il est possible de prendre à titre préventif les différents produits présentés dans la partie soin. Mais il s'agit alors de cures d'entretien et les doses seront moindres.

 

une petite recette simple qui fait le plus grand bien à notre santé et dont les ingrédients sont des merveilles végétales généralement présents dans toutes nos cuisines :

 

Une bonne salade de carottes composées de :

 

- carottes, car elles renforcent l'immunité

- jus de citron à la place du vinaigre, pour l'apport en vitamine C

- huile bio de première pression à froid, pour un apport en oméga 3

- ail, qui est un puissant désinfectant

-thym, qui est un antiseptique notoire.

Et en plus, c'est vraiment vite prêt !

 

IV. Les soins :

 

1.

La fièvre : elle est à la fois un symptôme de maladie et un soin ! En effet, c'est un moyen de lutte naturelle fabriqué par le système immunitaire lui-même et elle n'est pas nécessairement causée par l'agent infectieux. Son efficacité augmente jusqu'aux environs de 41°C degrés environ. Tous les processus métaboliques sont activés par la fièvre qui apparaît dès lors comme un merveilleux outil de nettoyage et de rénovation de l'organisme. Il vaut donc mieux l'accompagner et la contrôler (par un bain par exemple) plutôt que de vouloir la faire baisser à tout prix.

 

2.

La purification de l'air : il est recommandé d'aérer chaque pièce au moins 10mn / jour en tant ordinaire. S'il n'est pas possible de déplacer la personne malade durant ce temps, l'air peut être purifié au moyen de papier d'Arménie que l'on fait brûler, de pulvérisations d'Odarome, d'huiles essentielles.

 

3.

La peau des mains gercées par le froid et l'humidité, les lèvres abîmées, les narines irritées par le mouchoir en papier lorsqu'on est enrhumé, tout cela peut être soulagé et soigné par une seule et même chose qui se trouve dans votre cuisine : un coton (ou plus simplement un sopalin ou un mouchoir de papier) imbibé d'huile d'olive vierge bio de première pression à froid que l'on tamponne sur les parties abîmées (pour les mains, ce peut même être directement un massage avec un peu d'huile).

 

 

4.

Le rhume :

* avec l'argile : mélanger une cuillère à café d'argile en poudre dans un bol d'eau. Plonger le nez dans le bol, une narine maintenue fermée avec un doigt. Aspirer pour faire un lavage de nez. Répéter 5 à 6 fois pour chaque narine, 3x/jour. (on peut utiliser une pipette pour les bébés et jeunes enfants)

 

* avec l'extrait de pépin de pamplemousse (Citrobiotic par exemple) : mélanger 3 gouttes dans une cuillère à soupe d'eau. En badigeonner le conduit nasal avec un coton tige plusieurs fois/jour.

 

* avec le chlorure de magnésium : mélanger 1 à 2 doses (voir ci-dessus) dans un litre d'eau peu minéralisée et boire plusieurs fois/jour. En utiliser aussi pour effectuer des lavages de nez.

 

* avec le lait maternel : lavages de nez répétés au lait maternel.

 

* avec les plantes : lavages de nez avec de l'eau fortement citronnée

tisane de thym 3 à 4 fois/jour

3 à 5 gouttes d'huile essentielle de thym dans une cuillère de miel 3 fois/jour.

Voir fiche '' tea tree '' également.

 

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

 

 

 

 

 

 

5.

Les otites non purulentes :

* avec l'argile : cataplasme froid sur l'oreille avec un large débordement tout autour, surtout à l'arrière. Renouveler ce cataplasme toutes les heures et demi au début puis le mettre en place 2 fois/jour pendant 2 heures ensuite. Il est aussi possible de le mettre au coucher pour la nuit.

Pour les aspects pratiques : → préparation du cataplasme : mélanger de l'eau et de l'argile en poudre pour obtenir une pâte épaisse, ni sèche ni coulante. Il est bon d'en préparer un bocal à l'entrée de l'hiver que l'on aura ainsi à disposition. Toujours travailler avec un récipient en verre.

maintien du cataplasme sur l'oreille : utiliser soit une bande de gaz que l'on enroule autour de la tête en prenant l'oreille, soit un vieux foulard style bandana (attention, l'argile mouillée tâche).

 

* avec l'extrait de pépin de pamplemousse (Citrobiotic par exemple) : mélanger 10 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile bio de première pression à froid (n'importe laquelle) et introduire ce mélange dans l'oreille 1 à 2 fois/jour à l'aide d'une pipette.

 

* avec le chlorure de magnésium : boire une dose 3x/jour et en prélever quelques gouttes avec une pipette pour effectuer des bains d'oreilles.

 

* avec le lait maternel : bains d'oreilles au lait maternel plusieurs fois / jour.

 

* avec les plantes : bains d'oreilles au jus de citron PUR à l'aide d'une pipette.

 

Voir fiche '' tea tree '' également.

 

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

TOUJOURS CONSULTER EN CAS D'OTITE PURULENTE (qui coule)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.

Le mal de gorge :

* avec l'argile : mettre un cataplasme froid sur la gorge pendant 2h environ 2 fois/jour, celui du soir pouvant être gardé toute la nuit s'il ne gêne pas. Se gargariser également la gorge avec de l'eau argileuse plusieurs fois /jour.

 

* avec l'extrait de pépin de pamplemousse (Citrobiotic par exemple) : mélanger 10 gouttes (ou plus) dans un verre d'eau et gargariser plusieurs fois par jour.

 

* avec le chlorure de magnésium : mélanger une dose dans un litre d'eau. En boire 3 à 4 verres par jour (ou plus si il y a de la fièvre).

 

* avec le lait maternel : continuer d'allaiter bien entendu. Il est possible de tirer du lait pour en faire boire aux enfants plus grands. Compléter avec les autres soins.

 

* avec les plantes : gargarismes avec de l'eau fortement citronnée ou mélangée avec du sel marin non raffiné plusieurs fois/jour.

tisanes de thym au miel biologique et au citron 3 à 4 fois/jour.

 

Voir fiche '' tea tree '' également.

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

7.

La grippe :

* avec l'argile : voir les soins pour le rhume et le mal de gorge.

 

* avec l'extrait de pépin de pamplemousse (Citrobiotic par exemple) : mélanger 15 à 30 gouttes dans un verre d'eau ou de jus de fruits 2 à 3 fois/jour.

 

* avec le chlorure de magnésium : voir les soins pour la bronchite.

 

* avec le lait maternel : voir les soins pour le mal de gorge.

 

* avec les plantes : voir les soins pour le rhume et le mal de gorge.

Tisane antigrippe en herboristerie.

 

Voir fiche '' tea tree '' également.

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

8.

La bronchite :

* avec l'argile : cataplasmes tièdes sur la poitrine durant 1 à 2 heures ou toute la nuit.

 

* avec l'extrait de pépin de pamplemousse (Citrobiotic par exemple) : voir les soins pour la grippe.

 

* avec le chlorure de magnésium : 2 à 3 doses/jour espacées de 3 heures.

 

* avec le lait maternel : voir les soins pour le mal de gorge.

 

* avec les plantes : thym en tisane plusieurs fois/jour.

Mélanger quelques gouttes d'huile essentielle de thym dans une huile bio de première pression à froid et frictionner le thorax.

 

Voir fiche '' tea tree '' également.

 

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

9.

La gastro-entérite :

* avec l'argile : boire un verre d'eau d'argile en ayant pris soin de bien mélanger l'eau et l'argile. Renouveler plusieurs fois/jour si nécessaire.

 

* avec le charbon de bois : boire un verre d'eau dans lequel on aura mélangé une bonne cuillère à café de charbon de bois. Renouveler plusieurs fois/jour si nécessaire.

 

ATTENTION : NE PAS CUMULER OU MELANGER ARGILE ET CHARBON DE BOIS CAR LEUR EFFET S'ANNULE MUTUELLEMENT.

 

Voir fiche '' tea tree '' également.

Tous ces traitements peuvent être cumulés si besoin.

 

10.

La conjonctivite :

* avec de l'argile : cataplasme sur l'oeil fermé pendant 1 à 2h ou toute la nuit.

 

* avec le lait maternel : bains d'yeux au lait maternel.

* avec les plantes : bains d'yeux avec de la tisane de camomille.

11.

La rhinopharyngite :

Associer les soins pour le rhume et le mal de gorge.

 

12.

La sinusite :

La tisane de fleurs de sureau est particulièrement efficace, en plus des autres soins comme la prise de chlorure de magnésium et les lavages de nez à l'eau argileuse, à l'extrait de pépins de pamplemousse ou au lait maternel.

 

 

13. A chacun de ses soins, ajouter de la vitamine C naturelle à haute dose.

 

14. Avertissement concernant le chlorure de magnésium : celui-ci peut avoir un effet laxatif plus ou moins important. En cas de problèmes persistants plus de quelques jours, réduire la dose.

 

CHACUN DE CES REMEDES EST D'AUTANT PLUS EFFICACE QU'IL EST UTILISE DES L'APPARITION DES PREMIERS SYMPTÔMES !

 

 

Bibliographie :

'' L'argile qui guérit '', Raymond Dextreit, édition Vivre en Harmonie

'' Comment être en pleine forme tout le temps '', Valérie Saxion, editions Béthesda (livre chrétien)

'' La Bible et la santé '', thèse du Docteur Christian Klopfenstein (livre chrétien)

'' Le mal du sucre '', Danièle Starenkyj, éditions Orion

'' Votre alimentation, selon l'enseignement du Dr Kousmine '', Dr Alain Bondil, Marion Kaplan, éditions Robert Laffont.

'' Soyons moins lait '', Nicolas Le Berre, hervé Queinnec, éditions Terre Vivante.

'' Le chlorure de magnésium '', Marie-France Muller, éditions Jouvence.

 

                                                                                  ANNEXE

 

UTILISATIONS FAMILIALE COURANTES DU TEA TREE

(Melaleuca alternifolia)

 

 

 

Dans la bouche (caries, aphtes, gingivites): en applications locales avec un coton tige imbibé + gargarisme.

ORL (angine, laryngite) : 5-6 gouttes sur du miel ou du sucre. Gargarismes.

Bronchite : 6 gouttes en massage sur le thorax + idem sur le haut du dos.

Sinusite : en massage sur le front + 2 gouttes sur du sucre 2x par jour.

Otite : 3- 4 gouttes en massage autour de l'oreille 5 – 6 X / jour + diluer avec un peu d'huile et mettre quelques gouttes dans l'oreille.

Affections de la peau (TOUTES) : en massage sur la peau. (érythème fessier : rajouter 1 goutte à la crème de soin).

Echarde : en application dessus.

Cheveux : en mélange avec le shampooing.

Poux : en friction sur le cuir chevelu

Infections urinaires : en massage sur le bas du ventre et du dos.

Intestins : en massage sur le ventre + 2-3 gouttes avec du miel. En gargarisme. Boire éventuellement 5 gouttes dans un verre d'eau.

Varicelle : en application locale là où il y a éruption + dans le bain : une goutte par année d'âge de l'enfant.

Vers : 2-3 gouttes avec du miel.

Fatigue et dépression nerveuse : massage dorsal de chaque côté de la colonne vertébrale + sur le plexus solaire et la voûte plantaire.

Courbatures, ... : en massage avec de la crème à l'arnica.

Moustiques : avant les piqûres : enduire chaque partie du corps non couverte.

après les piqûres : masser avec une goutte sur chaque.

Coups de soleil / brûlures (même du 2ème degré) : en application locale.

 

 

 

PEUT S'UTILISER DIRECTEMENT SUR LA PEAU, MEME EN CAS DE BRULURES OU PLAIES. (tester auparavant en mettant un peu d'huile essentielle sur le bras et voir si réaction allergique ou non après 24h).

 

NE PAS AVALER PLUS DE QUELQUES GOUTTES . SI CELA ARRIVE ET QU'IL Y A DIARRHEE, EVANOUISSEMENT, .... BOIRE DU CHARBON.

 

PAS DE CONTACT AVEC LE FEU (inflammable !!).

 

 

Peut aussi s'utiliser en inhalation sur un mouchoir, l'oreiller, ....

 

Dans le bain : quelques gouttes (moins de 10), à 40° environ, pendant au moins 10 mn.

 

En parfum : désinfectant de l'air ambiant.

 

En désinfectant comme / dans les produits ménagers.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by heureusemaman - dans vie pratique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de heureusemaman
  • Le blog de heureusemaman
  • : Le but de ce blog est d'encourager les femmes en tant qu'épouses, mères et maîtresses de maison, de soutenir la famille et la maternité en ces temps difficiles.
  • Contact

Profil

  • heureusemaman
  • Je suis une  heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants  dans le cadre du homeschooling.
  • Je suis une heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants dans le cadre du homeschooling.

Ma p'tite famille :

Le papa : 47 ans, originaire de la Guadeloupe. Amoureux du jardinage et du bricolage. La maman 44 ans, institutrice qui n'a plus exercé depuis ..... hum hum ..., animatrice de réserve de La Leche League, ancienne monitrice de portage des bébés en écharpe, créatrice du concept des Rencontres de Mamans ( voir article à ce sujet) Les enfants : L'aînée , 20 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (Bac L), licenciée en Langues Etrangères Appliquées (anglais - japonais), actuellement en Master 1de LEA Affaires Internationales, orientation projets culturels et humanitaires, anglais, japonais, arabe - 2 années d'avance (détectée enfant précoce)- responsable scout - piano ( 6 ans de Conservatoire) , guitare - A déjà voyagé dans plusieurs pays (dont 1 semestre d'études à Nottingham et un stage d'études en Israël)- La seconde , 18 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (bac ES avec option maths renforcés),1ère année de Licence Arts Plastiques, 1 an d'avance - engagée dans le scoutisme - piano - La troisième, 14 ans, scolarisée à la maison depuis le CE1, en 3ème, piano, gymnaste et scout- La quatrième, 12 ans, scolarisée à la maison depuis le CP, en 4ème, une année d'avance, aussi détectée précoce - équitation, lecture - La cinquième, 10 ans, scolarisée à la maison depuis la MS de maternelle, CM2- au Conservatoire en violon et chant - gymnaste et scout - La sixième, 5 ans, n'a jamais été à l'école, unschooling (apprend autrement qu'en travaillant pour le moment !), très créative ! Le 7ème : dans la patrie céleste depuis le second trimestre de grossesse. Le plus heureux de nous tous :-)

Recherche

PSAUME 128

Heureux es-tu toi qui révères l'Eternel
et qui suis les chemins qu'Il a tracés !
Tu profites du travail de tes mains
Tout ira bien pour toi et tu seras heureux ...
Ta femme sera comme une vigne féconde chargée de nombreux fruits
Et, autour de ta table,
Tes enfants ressembleront à des plants d'oliviers.
Ainsi sera béni tout homme qui révère l'Eternel ...

ENCOURAGEMENT

'' Aies foi dans ta foi

  Doute de tes doutes

  Ne mets pas ta foi dans tes doutes

  Ni tes doutes dans ta foi. "

 Michel Allard

Plus précieuse que les perles

"Une femme capable, intelligente et vertueuse,

qui est  qui peut la trouver ?

Elle est beaucoup plus précieuse que des bijoux

et sa valeur est loin au-dessus des rubis ou des perles."

Proverbes 31 : 10 (version anglaise)

Citation

'' EXERCEZ VOS ENFANTS A L'AUTODISCIPLINE

 PLUTÔT QU'A LA COMPLAISANCE

PENDANT QU'ILS SONT JEUNES. '

Nancy Campbell

 (traduction libre)

 

Sur l'allaitement ..

'' Nourri aux seins de ma mère ! '' Cantique des Cantiques 8 :1

'' Je me levai le matin pour allaiter mon fils. '' I Rois 3 : 21

'' Même chez les chacals, on donne à téter, (...) cette belle qu'est mon peuple devient aussi cruelle que les autruches de la steppe. '' Lamentations 4 : 3

'' ... Les bénédictions des mamelles et du sein. '' Genèse 49 : 25

'' ' Fais ce que bon te semble. Reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Que seul le Seigneur accomplisse Sa Parole. ' La femme resta donc et elle allaita son fils jusqu'à ce qu'elle l'eût sevré. '' I Samuel 1 : 23

 

VOIR ARTICLE '' LE MATERNAGE DANS LA BIBLE ''

 http://heureusemaman.over-blog.fr/article-29589181.html

 

Amitié

Deux amis marchaient dans  le désert.

A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :

'' Aujord'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle. ''

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis dans laquelle ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.

Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :

'' Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie. ''

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :

'' Quand je t'ai blessé, tu as écrit sur le sable. Maintenant, tu écris sur la pierre. Pourquoi ? ''

L'autre ami répondit :

'' Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable : les vents du pardon peuvent l'effacer.

Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre : aucun vent ne peut l'effacer. ''

 

                                                                             Texte anonyme.