La fausse culpabilité - Partie 3

Publié le par heureusemaman

(Note : cet article est la suite de la partie 2 sur la fausse culpabilité, il s'inscrit dans une série d'articles autour de la dépression et est le fruit de différentes recherches sur le sujet de la fausse culpabilité, première de mes luttes pour commencer à cheminer sur un chemin de guérison au cœur de la dépression).

 

Se pardonner à soi-même :

Cela peut aussi être une étape nécessaire. L'étape suivante. Cela signifie expérimenter l’amour qui ne garde pas le souvenir de mes propres fautes. C’est une chose de connaître cette percée vis à vis des autres, c’en est une autre d’expérimenter le pardon à soi-même. Jésus sait que je ne suis pas la seule à avoir ce problème. C’est une des raisons pour lesquelles Jésus est revenu après Sa résurrection, d’une manière inattendue, dans la salle où Ses disciples étaient rassemblés, marqués à la fois par la terreur et la culpabilité.

Jésus voulait qu’ils sachent qu’ils étaient totalement pardonnés ; et Il voulait aussi qu’ils se pardonnent à eux-mêmes. Il leur a parlé comme si rien n’était arrivé. Cela leur a rendu leur dignité et leur a montré que rien n’était survenu qui ait pu changer les plans et la stratégie de Jésus pour eux.

Les raisons pour lesquelles il peut être difficile de me pardonner à moi-même peuvent être :

* La colère.

Suis-je en colère contre moi-même ?

Voir l’histoire de Joseph, un type de Christ, lorsqu'il a dit à ses frères :

« Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m’avoir vendu pour être conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. »

Genèse 45 :5.

Ses frères commençaient à recevoir le message que Joseph leur avait pardonné, il ne voulait donc pas non plus qu’ils soient en colère contre eux-mêmes. C’est la manière de Dieu de pardonner. Jésus ne veut pas que je sois en colère contre moi-même à propos de mes péchés. Ne pas me pardonner à moi-même est de la haine contre moi. Les frères de Joseph se sont haïs pour avoir vendu Joseph comme esclave. Ils ne pouvaient effacer ce qu’ils avaient fait.

* La peur : le regret conduit à la culpabilité, et la culpabilité peut conduire à la peur, celle d’avoir raté « ce qui aurait pu être » ou la peur qu’il ne puisse être tiré du bien de ce qui est arrivé.

Ai-je peur que ma vie soit définitivement malheureuse parce que je me suis engagée dans .... parce que j'ai commis .... parce que j'ai choisi .... (mettez ici ce qui vous regrettez)

La peur peut être est une des principales raisons pour lesquelles je ne peux pas me pardonner à moi-même. Cela signifie que je n'ai pas été rendue parfaite dans l’amour, car la peur « suppose un châtiment » (1 Jean 4 :18).

Reconnaître cette peur - et me punir moi-même pour mes erreurs (c'est bien fait pour moi !)- déplaît à Dieu et aboutira à augmenter sans cesse la tristesse, le dégoût et le rejet de moi-même. Dieu me demande de me détourner de cela et de considérer l'espérance.

* Tu reprendras espoir, tu reprendras confiance : voyant que tout va bien, tu dormiras tranquille.

Job 11.18

* N’oublie pas que je t’ai recommandé d’être courageuse et forte. Ne tremble pas, ne te laisse pas abattre, car moi, le Seigneur ton Dieu, je serai avec toi partout où tu iras.

Josué 1.9

* N’aie pas peur maintenant, car je suis avec toi. Ne lance pas ces regards inquiets, car ton Dieu, c’est moi.
Je viens te rendre courage, j’arrive à ton secours et je te protège, ma main droite tient sa promesse.

Isaïe 41.10

* Car moi, le Seigneur, je sais bien quels projets je forme pour toi; et je te l’affirme : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux te donner un avenir à espérer.

Jérémie 29.11

*Sois joyeuse à cause de ton espérance; soyez patiente dans la détresse; prie avec fidélité.

Romains 12.12

* C’est toi, Seigneur Dieu, qui es mon espoir; je me fie à toi depuis ma jeunesse.
Psaume 71.5

* Car rien n’est impossible à Dieu.

Luc 1.37

* Je le dis : le Seigneur est mon trésor, voilà pourquoi j’espère en lui.

Lamentations 3.24

* De ton vivant une œuvre va être accomplie, une œuvre telle que tu n’y croirais pas si quelqu’un te la racontait.

Habacuc 1.5

* A Dieu qui a le pouvoir de faire infiniment plus que tout ce que je Lui demandons ou même imagine, par la puissance qui agit en moi, à Lui soit la gloire ...dans tous les temps et pour toujours !

Éphésiens 3.20-21

* La fierté, l’auto justification et l’apitoiement sur soi :

Mon manque de pardon pour moi-même peut être relié à la fierté. Je peux ne pas supporter que Dieu fasse tout pour moi par grâce, ou avoir du mal à l'accepter, parce que je regarde à ce que je suis (mon indignité, ma saleté, ma laideur, mes fautes etc …..) donc je pense que je dois contribuer en me sentant à la hauteur de cette grâce.

Est-ce que je mets le regard que je pose sur moi au-dessus du regard de Dieu sur ma vie et ce que je suis ?

Si cela est le cas, ma fierté doit être dépassée par mon humilité. Il est nécessaire que je laisse Dieu être Dieu et le sang de Jésus-Christ faire ce qu’il a fait en réalité : enlever ma culpabilité et satisfaire au sens de la justice de Dieu.

Je n'ai pas à être désolée pour moi-même ou à me punir moi-même en ne me pardonnant pas à moi-même. Qui suis-je pour être au-dessus de Dieu ? Pour être plus dure envers moi que Dieu ne l'est ?

La fausse culpabilité peut donc évoluer en une vraie culpabilité devant Dieu : celle de refuser sa grâce.

La chose importante est ceci : ne pas me pardonner à moi-même est mauvais devant Dieu et Le déshonore. Mais Dieu va aussi se servir de cette peine que je ressens pour m'amener à Lui.

>La capacité à me pardonner à moi-même est reliée à ma compréhension de la grâce. La grâce est une faveur imméritée.

>La grâce est d’accepter ce que je ne mérite pas.

Toutes les accusations concernant des péchés confessés viennent du Diable, lequel travaille soit comme un lion rugissant pour effrayer, soit comme un ange de lumière pour tromper- ou les deux. Je ne dois jamais oublier que l’amour parfait bannit la crainte.

La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.

I Jean 4:18

La douce conséquence de ne pas garder le souvenir de toutes mes fautes est que je laisse tomber le passé et son impact sur mon présent. Je focalise mon attention sur Dieu, je me repose sur Lui pour restaurer les années perdues et pour tourner toute chose en bien :

Je vous remplacerai les années qu'ont dévorées la sauterelle ….

Joël 2:25

 

Il est absolument nécessaire que je m'accepte moi-même, avec mes échecs (comme Dieu le fait), consciente en permanence de ma capacité à commettre des erreurs. Dieu n’est jamais déçu avec moi, Il m' aime et me connaît extérieurement et intérieurement.

Concernant la fausse culpabilité (fausse = mensonge !), c'est donc la vérité, (la vision de la vraie culpabilité délivre de la fausse) qui peut m' en affranchir. Sinon, cela peut être le signe que le problème du péché n'a pas été réglé et la justification par la foi n'a pas été reçue. La culpabilité est alors souvent déplacée sur de faux problèmes ou des questions secondaires.

Je peux, de manière consciente ou inconsciente, m'auto-punir en me sentant coupable de tout et je dois faire très attention car je peux appartenir à Jésus-Christ et avoir perdu tout sentiment d'appartenance à cause du péché (d'un péché précis) qui me coupe de la communion avec Dieu.

Il peut y avoir, à la base de cela, une éducation trop sévère qui a généré insécurité, infériorité, manque d'amour et dévalorisation. Il peut y avoir (eu) une relation de couple qui a entretenu, de manière fort insidieuse, des sentiments négatifs. Il peut y avoir eu une relation toxique avec une personne. Pour cela, j'ai besoin de la guérison de Dieu.

Mais il est important que je prenne garde à distinguer la tristesse selon le monde (sentiment de culpabilité, frustration, accusation, dépression) qui conduit à la mort (suicide) ; Satan se plaisant à transformer mes échecs en enfer ; de la tristesse selon Dieu qui produit la vie :

.votre tristesse vous a portés à la repentance; car vous avez été attristés selon Dieu …. En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort.…

II Corinthiens 7:9-10

Dans ce cas, les larmes me mettent en marche vers Celui qui console. Le mot hébreu pour repentance signifie soulagement. Cette tristesse me permet de voir clair sur moi-même (mes pensées fausses, mes motivations, mes priorités) et de prendre mes responsabilités sans m'auto-condamner et m'auto-punir.

A la croix, je reçois donc une vision juste de moi-même :

  • de ma valeur aux yeux de Dieu : chaque personne est rachetée au même prix ! '' Le riche ne paiera pas plus, et le pauvre ne paiera pas moins d'un demi-sicle, pour l'offrande prélevée pour l’Éternel, afin de racheter leurs personnes. '' (Exode 30:15 ) ;

  •  de la gravité de mon péché ;

     

et une vision juste de Dieu (Sa justice et la mesure de Son amour pour moi). Lorsque le péché est mis en lumière, le sang de Jésus me purifie.

Ai-je une vision juste et biblique de moi-même et de Dieu ? Ma nature est pécheresse, non seulement au niveau des actes, mais aussi au niveau de ma pensée et de mes motivations. Cette nature humaine corrompue a été crucifiée avec Jésus qui ôte le péché du monde.

 

Une interpellation personnelle pour chacune d'entre vous (mettez-y votre prénom) :

 

Veux-tu être guérie (Jean 5: 6) ? Veux-tu persévérer dans la foi, croire dans ton cœur ? Veux-tu prendre la responsabilité de tes fautes, sans te justifier ? Veux-tu en sortir ? La repentance sur ces points précis est aussi un bouleversement de toute ta vie, de tes choix, c'est une volonté de changer de style de vie, de pensées, de croyances. Il s'agit de vivre pratiquement et avec persévérance ta consécration et ton amour pour Dieu, de Lui faire confiance, de te soumettre à Lui et à Sa Parole, de Le laisser te purifier, te remplir et t'utiliser.

Veux-tu persévérer dans la foi, croire aux promesses de Dieu dans ton cœur et tes pensées ?

A neuf reprises, dans l’Évangile de Jean ; Jésus dit : « Je suis » :

  • le pain de vie : la Bible, la Parole qui nourrit l'âme ;

  • la lumière du monde : l'amour ;

  • la porte, pour entrer dans le Royaume ;

  • le bon berger qui apporte le secours et exerce son autorité sécurisante ;

  • le Fils de Dieu, de la même nature que le Père : éternel, tout-puissant, créateur ;

  • la résurrection et la vie : Celui qui délivre de la crainte de la mort ;

  • le chemin, la vérité et la vie : une personne ;

  • le cep : image d'une communion constante, source de notre identité ;

  • le roi des Juifs : règne-t-il sur ta vie ?

Croire à la grâce de Dieu, recevoir son pardon et son salut, c'est l'appropriation du pardon et de l'Esprit. La foi, c'est voir qui est Dieu et cela n'est possible qu'à travers Jésus-Christ qui te fait connaître le cœur et l'intention du Père. La foi vient de la vision d'un Père saint, juste, qui t'aime, qui répond à ton besoin de sécurité, qui te porte un intérêt personnel, qui t'a créée d'une manière unique, différente et avec des dons uniques. A la croix, Dieu a manifesté tout Son amour. Tu peux ouvrir ton cœur à cet amour. En Jésus, il n'y a plus aucune condamnation (Romains 8:1). Il est le Sauveur, la vérité, la Parole qui affranchit (Jean 8 :32). Le Saint-Esprit est ton Consolateur.

Les noms du Père dans l'Ancien Testament sont révélés en même temps que la croix : Yahvé Yireh (Genèse 22:14 Il pourvoit), Yahvé Rapha (Exode 15:26- Il guérit), Yahvé Shalom (Juges 6 : 24 - Il donne la paix)

La foi vient aussi de la Parole : Il envoya sa Parole et les guérit (Psaume 107:20). La foi vient de ce que tu entends de la Parole (Romains 10:17). Prends donc« le risque » de croire davantage ce que dit Dieu. Satan cherche à détruire ta foi en priorité : la foi en l'amour de Dieu qui est le cœur même de la révélation, le centre des attributs de Dieu et la réponse à tes besoins. Tous les autres attributs de Dieu sont des facettes de Son amour : fidélité, justice, vérité, pureté, jalousie, puissance, autorité, acceptation, sécurité, générosité, secours, attention.

En hébreu, il y a cinq mots pour la foi : rouler son fardeau, s'attendre à, attendre avec espérance, se réfugier, s'appuyer. As-tu une juste vision du Père dans ton cœur ?

Le mystère de l’Évangile, c'est que Christ vit en toi par son Esprit (Ephésiens 3:17). Paul écrit : Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi (Galates 2:20). Dieu t'adopte et fait de toi une cellule de son corps : l’Église (ceux qui sont sauvés, qui sont passés par la repentance et la foi). Tu n'es plus seule : Dieu et tes frères et sœurs sont avec toi et ils t'aiment. Tu as été créée pour « fonctionner » avec Dieu et avec tes frères et sœurs. Tu reçois de Lui l'amour pour pouvoir le donner aux autres.

Dieu est ton Consolateur par le Saint-Esprit. Il fait mûrir en toi le fruit de l'Esprit (Galates 5:22). Il est un souffle (Job 33:4), une parole (Jean1:1), un don (Jean3:16). Il est tendre comme une mère (Esaïe 66:12-13). Il est nommé Esprit de grâce (pardon, don gratuit et non mérité), Esprit de vérité (qui affranchit du mensonge), de force (et non d'apitoiement et de dévalorisation), de vie (de guérison, d'équilibre), de foi (foi en Jésus et non en toi-même), de justice et de sainteté (et non de propre justice).

Jésus désire te remplir de Son Esprit de compassion pour t'aider à te voir, comme Lui te voit, même au plus bas de tes chutes, comme une personne créée et « recréable » à l'image de Dieu. Enracinée dans l'amour pour connaître que Christ habite dans ton cœur par la foi; afin qu'étant enracinée et fondée dans l'amour, tu puisses comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur,et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que tu sois remplie jusqu'à toute la plénitude de Dieu.… (Ephésiens3 : 17-19)

Le principal obstacle à cette puissance d'amour, c'est peut-être ton incrédulité et ton refus de lâcher prise par peur, par colère, par …...? Par …...???

 

A toi de cheminer et de te positionner ! Mais tu n'as pas d'autre choix que d'être victorieuse !!!

 

Publié dans Dépression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article