Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 13:55

Pendant le combat, ils avaient crié à Dieu,

qui les exauça

parce qu'ils s'étaient confiés en Lui. ''

1 Chroniques 5:20

 

J'aime de temps en temps jeter un œil dans le rétroviseur de ma vie et effectuer un petit bilan spontané. C'est ce qui m'est arrivée ce matin, à 45ans et demi (mon Dieu, que ça fait vieux dans mes oreilles !!!), au réveil. La question qui m'est venu à l'esprit était :

 

qu'est-ce qui m'aurait vraiment aidé lorsque j'étais plus jeune ?

 

Car je sais que j'en ai parcouru du chemin ! Chemin fortement mouvementé, rocailleux, épineux, douloureux à tout point de vue; bien que rempli aussi d'innombrables bonheurs, de joies qui me porteront jusqu'au bout rien qu'à l'évocation de leurs souvenirs, d'accomplissements et d'épanouissement multiples dans plein de domaines.

La question concerne donc un domaine précis :

 

qu'est-ce qui m'aurait aidé à vivre de manière plus paisible

avec moi-même et ma famille (mari et enfants ?).

 

Car si je devais résumer mes années de vie entre 25 et 40 ans (et peut-être même un peu plus....) ce serait par un seul mot :

 

EXPLOSION !!

 

Explosion de vie tout d'abord : 9 grossesses dont 6 enfants vivants, des maternages intensifs qui m'ont appris la mort à moi-même et forgé en grande partie (très très très très grande partie) la personne que je suis aujourd'hui devenue ! (Pour mémoire, à l'âge de 20 ans j'avais fait une colo comme aide-animatrice pour savoir ce qu'était cette espèce bizarre qu'on appelle enfants et si j'étais capable de la supporter !).

Explosion d'engagements bénévoles aussi parce que j'ai découvert que j'aimais donner, partager et, plus fondamentalement, mais je ne l'ai compris que plus tard, enseigner.

Explosion de convictions et de choix hors norme : ce blog en est un reflet, je n'insisterai pas dans cet article; mais je suis fière lorsque mes grandes filles viennent me dire avec un petit air amusé '' on est vraiment différent des autres '' et que s'ensuit toute une énumération de nos choix de vie hors norme qu'elles assument parfaitement bien à leur tour.

 

Mais aussi, moins heureusement :

 

Explosion d'émotions, d'incompréhensions et de colères qui sont venues gâcher tout le tableau au point de m'avoir fait dire à une époque que nos grandes ont grandi sur un champ de bataille perpétuelle ...... et qui ont laissé bien des traces dans mon couple et dans ma vie personnelle. Et me fait dire aujourd'hui que la grâce, la fidélité et la patience de Dieu ont des profondeurs insondables; car nous sommes toujours tous là, ensemble - même si l'aînée n'est plus au milieu de nous à cause de ses études, la relation demeure- , parce que nos enfants donnent un bon témoignage d'éducation, de sens des responsabilités, de réussite, d'esprit de service, de positionnement selon les valeurs du Royaume de Dieu. Parce qu' aussi notre aînée, au sortir d'une période très douloureuse dans sa vie personnelle il y a quelques années, nous a dit combien nous étions une famille en or. Et parce que aussi ma dernière m'a dit, il y a 2 jours, que j'étais la meilleure maman du monde et qu'heureusement que papa n'avait pas épousé une autre femme. '' Les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme. Elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que ta fidélité est grande ! '' Lamentations 3:22

 

Donc, qu'est-ce qui m'aurait aidé à éviter certaines de ces explosions d'émotions, d'incompréhensions, de colères, d'amertumes, de déceptions qui m'ont souvent conduite à perdre mon énergie, à abîmer ma relation avec ceux qui me sont les plus proches, à gâcher de nombreux moments, à désespérer même de la vie dans les pires moments jusqu'à connaître un épisode de dépression ?

 

Je commencerai par une réponse a contrario : ce qui ne m'a pas aidé (et n'a fait qu'empirer mes émotions négatives, sources de toutes les tracasseries décrites ci-dessus) :

 

* me dire et me redire que ce n'est pas normal, que JE ne suis pas normale,

* me dire et me redire que je dois apprendre la maîtrise de soi,

* me dire et me redire que le sentiment ment,

* me dire et me redire que mon passé n'est pas guéri,

* me dire et me redire que je ressemble à ma mère à cause de mes colères ( mère qui fut une personne maltraitante),

* me dire et me redire qu'une chrétienne ne se comporte pas comme ça,

* me dire et me redire la liste des  '' y a qu'à faut que '' bien évangéliques,

* me dire et me redire que je dois lire ma Bible et prier pour aller mieux,

* me dire et me redire que je ne suis qu'une boule d'émotions,

* me dire et me redire que je dois me faire soigner psychologiquement,

* me dire et me redire que ce n'est pas normal d'être en colère TOUT le temps (le pire des mensonges ! comme si ma vie se résumait à ça !)

* et diverses autres choses de la même veine sur ma féminité ( les hormones et compagnie) qui n'ont eu qu'un résultat :

 

LA CULPABILITE !!!!!

 

Qu'est-ce qu'elle m'a rongée celle-ci !!! 20 ans de ma vie, au bas mot, fichue en l'air dans certains de ces aspects parce que chaque fois que quelque chose partait de travers, c'était à cause de mes émotions et de mes colères que j'étais incapable de gérer ! 100% responsable !!! Ou plutôt, 100% coupable !!!!

Or, la culpabiblité ne produit aucun fruit goûteux. Elle ne produit que des fruits amers et, surtout, elle ne conduit pas sur le chemin du changement. Se sentir coupable ne fait qu'augmenter le sentiment de désespérance d'une personne qui vit déjà dans la conscience de mal faire, de ne pas arriver à changer, qui est dans le remords et le regret et déjà dans un esprit de repentance SANS voir de changement.

 

Alors finalement, qu'est-ce qui m'a aidée ? Ou plutôt, soyons honnêtes jusqu'au bout, qu'est-ce qui, ENFIN, m'aide depuis quelques mois (années peut-être car le processus a démarré lentement pour me sortir de mon épisode dépressif ) ?

 

* Tout d'abord des petites phrases bienveillantes d'une personne ayant connu de terribles souffrances dans sa vie et donc sachant de quoi elle parle :

'' Dieu ne m'aimera pas plus et pas moins quoi que je sois ou fasse. Il m'aime, un point c'est tout. ''

'' ce n'est pas en tapant sur les gens qu'on les aide à s'en sortir ''. Tellement bref mais tellement juste ! C'est d'ailleurs pour cela que j'ai toujours essayé d'être bienveillante avec les mamans en particulier , car cette pensée, je l'avais intégré très tôt pour les autres, mais pas du tout pour moi ....!

* Ensuite, des paroles personnelles de Dieu, des rhémas, dont une en particulier qui a fait l'objet d'un article sur ce blog il y a déjà quelques années : '' Dieu n'est pas en colère contre moi parce que Son image en moi a été déformée par le péché ''.

* Egalement, des personnes chrétiennes non jugeantes, qui n'ont pas critiqué, tourné le dos ou médit lorsqu'elles ont appris mes luttes avec les colères, et qui ont continué de me faire confiance pour les seconder dans leur ministère, qui ont continuer de voir ce qu'il y avait de beau et de bon en moi malgré tout, qui ont posé le regard de Dieu sur ma vie.

* Enfin, l'acceptation de moi-même par moi-même ! M'accepter telle que je suis !! Dieu m'acceptait telle que j'étais puisqu'Il n'était pas en colère et que Son amour ne variait pas d'une once quelques soient mes attitudes et mes émotions. Des soeurs et frères matures en Christ m'acceptaient telles que j'étais, continuant de me faire confiance et priant pour moi sans me juger. Restait à m'accepter moi-même ! Et pour en arriver là, j'ai d'abord dû apprendre à me comprendre, à me connaître ! J'étais tellement enfermé dans une image négative de moi-même depuis mon enfance (mère maltraitante et ensuite toute la liste ci-dessus des paroles qui ne m'ont pas aidée) que je devais commençais par savoir qui j'étais réellement et, surtout, qui j'étais EN CHRIST !!! 

C'est très certainement là qu'a été et demeure le plus gros du travail. Découvrir la valeur que j'ai aux yeux de Dieu, découvrir comment Dieu me voit, découvrir ce que Dieu a déposé de beau en moi, découvrir ce que Dieu m'appelle à être, découvrir que mon Dieu est un Papa qui m'aime et m'accueille comme je suis, sans me taper dessus parce que je suis une mauvaise élève dans Son Royaume et que je Lui donne la honte, découvrir que Sa grâce à mon égard est infinie, que Sa patience durera jusqu'à la fin, que Sa fidélité ne dépend pas de si je suis sage et gentille ou méchante, découvrir qu'il n'y a pas que du négatif en moi, découvrir que je suis MOI et pas ma mère et le dire haut et fort à ceux qui ont proclamé le contraire ( et leur interdire de continuer de le dire !!!), proclamer les vérités de Dieu sur ma vie etc etc .... Découvrir, tout simplement, MON IDENTITE EN CHRIST !!! (lire entre autres Ephésiens 2)

Et parallèlement à cela, découvrir pourquoi je suis comme ça, pourquoi je fonctionne comme ça, pourquoi je réagis au quart de tour, ce qu'exprime en réalité la colère chez moi (vous savez, ces fameuses émotions qu'on exprime mais qui en cachent une autre) , pourquoi je suis ..... tellement sensible !

Tout ce cheminement , toute cette réflexion autour des émotions, c'est en grande partie grâce à mes enfants que je l'ai faite. Parce que, bien sûr, la vie continue autour de soi, même quand on essaie de se concentrer sur soi-même. Parce que, au milieu de ce bouillonnement de vie, il y a des situations parfois très difficiles et douloureuses à gérer dans la vie de ses propres enfants, situations qui font parfois échos en nous et nous amènent à nous interroger sur nous-mêmes.

C'est donc parce que j'ai été amené à me pencher, un peu dans l'urgence au départ puis de manière plus posée ensuite, sur ce que sont les enfants précoces (une partie de ma troupe d'enfants l'est) que j'ai commencé à découvrir la notion d'hypersensibilité et à me documenter, dans un second temps et petit à petit, sur les adultes à haut potentiel (sur la base du principe que les chiens ne font pas des chats - on établit souvent des ressemblances entre mes filles HP et leur mère, comme par hasard ....). Et là, j'ai avancé un peu plus dans la compréhension - et donc l'acceptation - de moi-même. Et j'ai même franchi un grand pas car toute ma manière de fonctionner et de ressentir qui a toujours été pointée du doigt comme n'étant pas normale est devenue tout d'un coup pleine de sens et de raisonnabilité si je puis dire ! (je précise être allée au bout de la démarche diagnostique). '' Ceux qui espèrent en moi ne seront point confus '' Esaïe 49: 23

Non je ne suis pas anormale, je suis différente. Oui je suis hypersensible mais ce n'est pas parce que mon passé n'est pas guéri ou que je ressemble à ma mère, c'est parce que Dieu m'a créée ainsi et cette hypersensibilité peut devenir une force (et l'a d'ailleurs déjà été dans mon maternage et mon soutien auprès des mamans).

Et oui je dois apprendre la maîtrise de soi, mais pas en niant mes émotions et mes sentiments, pas en me tapant dessus pour changer, mais en demandant à Dieu de fortifier mon être intérieur selon Ephésiens 3: 16 pour pouvoir gérer mon hypersensibilité, en ordonnant à mon âme de se fortifier en l'Eternel comme le psalmiste (Psaume 27:14), en m'appuyant sur l'amour de Dieu et sur Ses promesses de paix et en priant pour avoir les sentiments qui sont en Jésus Christ et porter le fruit de l'Esprit. Tout cela dans le respect et la compréhension de moi-même, ingrédients qui m'ont bien fait défaut et dont l'absence a contribué à détériorer ma situation plutôt qu'à l'améliorer. '' Car je suis honoré(e) aux yeux de l'Eternel et mon Dieu est ma force '' Esaïe 49:1

 

Je voudrais être claire sur un point : il ne s'agit pas de baisser les standards de Dieu dans les domaines de la sainteté et de la vie chrétienne, il ne s'agit pas de tout accepter et de se cajoler soi-même. Il s'agit d'avoir le bon angle d'approche pour être entrer dans un processus de renouvellement, de restauration et de transformation de gloire en gloire (Ephésiens 4 : 24 : '' ... une sainteté que produit la vérité '' et 2 Corinthiens 3 :18 '' nous sommes transformé(e)s en la même image, de gloire en gloire ''). Il s'agit de sortir du chemin stérile de la culpabilité pour entrer dans le chemin qui consiste à nous voir au travers de l'amour de Dieu pour lequel il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ (Romains 8:1). Il sagit de faire preuve d'acceptation et de douceur envers nous-mêmes comme Dieu le fait en nous acceptant sans condition - si ce n'est celle d'un coeur repentant - au travers de Jésus-Christ. Il s'agit d'apprendre à nous connaître nous-mêmes pour mieux discerner nos forces et nos faiblesses ( forces pour lesquelles nous bénissons Dieu et au sujet desquelles nous veillons à ne pas tomber dans l'orgueil; et faiblesses pour lesquelles nous prions afin d'être fortifiées, transformées et plus que vainqueurs). Se connaître soi-même, connaître son identité en Christ, s'aimer soi-même comme créature de Dieu  et à l'image de Dieu (cf Colossiens 1 : 10 - 23), connaître ce que nous sommes appelées à être en Christ sont les véritables forces qui améneront un changement positif et durable dans nos vies chrétiennes.

Et lorsque nous arrivons à ce point là, nous sommes alors suffisamment respectueux de nous -mêmes, suffisament aimables avec nous-mêmes pour devenir plus respectueux et aimables avec les autres. Nous devenons capables d'aimer les autres comme nous-mêmes ('' tu aimerais ton prochain COMME toi-même '' Matthieu 22:39). Nous avons appris la valeur de la différence et sommes plus à même d'accepter celles des autres (je parle ici spécifiquement des différences de fonctionnement et des différences de sensibilité. Par exemple, l'une des forces des personnes à haut potentiel est le raisonnement en arborescence qui leur permet d'analyser très rapidement une situation et de réfléchir rapidement. La différence qu'elles devront donc accepter par rapport à elles-mêmes, c'est celle des personnes qui sont lentes à comprendre, lentes à réfléchir, lentes à décider. Dans un couple, ce n'est pas du tout anodin !)

'' Ne nous jugeons donc plus les uns les autres. '' Romains 14:13

 

Et parce que nous en sommes plus en paix avec nous-mêmes, nous sommes aussi plus en paix avec les autres. Nous avons aussi accepté l'idée que nous ne pourrons jamais être vraiment compris pleinement par quiconque sur cette terre mais cela ne nous jette plus dans des abîmes de désespoir car nous savons que notre Dieu, Lui, nous comprend parfaitement (dans le sens de nous accepter telles que nous sommes et dans le sens de ' nous prendre avec ' tout ce que nous sommes ).

 

C'est là mon témoignage. Toutes les personnes qui se débattent avec des problèmes émotionnels et de la colère ne sont pas forcément des personnes HP, mais le principe demeure le même pour toutes : aller à la racine pour cibler les soins  et être pertinentes dans nos prières. Il ne sert à rien de taper sur les symptômes pour les enfouir au plus profond de nous. Cherchons en plutôt l'origine, la ou les causes, demandons à Dieu Sa lumière, Ses révélations, car Lui nous connaît parfaitement, tant dans ce que nous sommes dans notre corps, notre âme et notre esprit  que dans notre héritage familial et spirituel. Il a tout entre Ses mains. Priez pour recevoir les élèments qui vous permettront de cheminer sur le chemin du renouveau, du changement, de la transformation, de la paix intérieure et avec les autres. Lui, Il sait le pourquoi et le comment ! Faites-Lui confiance et n'hésitez pas à chercher au travers de lectures ( en exerçant le discernement bien sûr !) et au travers de la prière. Entourez-vous de personnes matures spirituellement et non-jugeantes. Et, par-dessus tout, faites preuve de bonne volonté et de droiture devant Dieu, d'obéissance lorsqu'Il vous montre quelque chose.

 

Entrez dans la connaissance de qui vous êtes en Christ, croyez-le et proclamez-le !

 

TRAVAILLEZ VOTRE IDENTITE EN CHRIST,

dans l'acceptation et le respect de vous-même !!!

 

Soyez bénies !

 

Vos destinées sont dans Sa main !

(cf Psaume 31 15)

 

Il vous couronne de tendresse et d'amour !

(cf Psaume 103:4)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by heureusemaman - dans encouragements
commenter cet article

commentaires

Isabelle95 02/05/2016 22:00

Je découvre ton blog grâce à une amie catholique qui le lit depuis un bout de temps. Et ton témoignage est impressionnant car je me retrouve beaucoup là-dedans : 4 enfants, les 2 aînés sont HP et moi toujours à fleur de peau et réagissant de manière très forte et parfois dans l'impossibilité de contenir mes émotions. En Novembre dernier, je me suis faite tester et je suis aussi HP !!! Quel soulagement de savoir que je ne suis pas seulement une pécheresse mais que certains comportements sont plus forts que moi. Je suis en pleine démarche sur moi. Mon garçon a 14 ans et parfois j'ai l'impression que je suis une ado aussi. Merci. (Clin d'oeil aussi sur LLL et le maternage)

heureusemaman 02/05/2016 23:32

Merci beaucoup !
Cela me fait du bien aussi de me sentir moins seule ;-)

Soeur 21/04/2016 17:05

Ce message résonne en moi. J'ai eu une mère maltraitante, suis hp(je l'ai découvert après qu'on ait su pour mon ainée) et part au quart de tout. Je suis profondément croyante même si en ce moment je lutte pas mal. Jinstruis mes enfants à la maison aussi. Je ne sais comment vous remercier pour ce post qui.me fait énormément de bien aujourd'hui.
Merci,.merci, merci.....

heureusemaman 21/04/2016 18:11

De tout coeur avec vous. Soyez bénie et renouvelée dans tous les domaines de votre vie.

Lila 22/04/2015 00:09

Merci ! Je suis une maman en pleine réflexion pour me lancer dans l'école à la maison. Je suis chrétienne aussi, et j'ai été surprise de tomber par hasard sur un témoignage d'une telle profondeur, sur internet. Je lutte aussi avec moi-même, mes doutes. Une personnalité hypersensible, c'est moi. Une personne HP, j'y avais déjà pensé mais jamais osé creuser la question. Mon fils aussi, il a une telle soif d'apprendre !
Je me retrouve beaucoup à travers ce que vous écrivez. A la différence que j'ai 31 ans et je suis au tout début de ce parcours... Merci pour votre expérience partagée.

Ellébore 05/03/2015 12:29

Bonjour,
Un petit témoignage personnel : mon mari a connu une phase de colères très violentes à l'époque où nous avons eu notre fille encore tout nourrisson. Ce fut très difficile pour nous, car ses colères étaient très impressionnantes (trous dans les murs, meubles cassés...) et il finissait par me faire peur. Quand vous dites que certaines émotions en cachent d'autres, ce fut effectivement le cas pour lui, sa colère exprimait sa grande tristesse et sa frustration, qu'il ne savait pas extérioriser autrement (idem, passé avec un père violent). Je comprends donc tout à fait ce que vous pouvez ressentir : même si je ne l'ai pas vécu moi-même j'en fus le témoin de tous les jours. Nous avons su y faire face, et c'est vrai que le soutien des siens est quelque chose de vital dans ce genre de situation, mais aussi le fait de ne pas s'apitoyer sur soi-même, et d'avoir la volonté de sortir de cela et de changer. Dieu est espoir et joie, et il y a une partie de lui en nous qui fait que nous avons toujours ce sursaut pour émerger. A nous de la cultiver !
Au plaisir de vous relire,

Présentation

  • : Le blog de heureusemaman
  • Le blog de heureusemaman
  • : Le but de ce blog est d'encourager les femmes en tant qu'épouses, mères et maîtresses de maison, de soutenir la famille et la maternité en ces temps difficiles.
  • Contact

Profil

  • heureusemaman
  • Je suis une  heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants  dans le cadre du homeschooling.
  • Je suis une heureuse maman de 6 enfants entre 17 ans et 32 mois, mère au foyer, animatrice LLL, responsable de rencontre de mamans et enseignante de mes propres enfants dans le cadre du homeschooling.

Ma p'tite famille :

Le papa : 47 ans, originaire de la Guadeloupe. Amoureux du jardinage et du bricolage. La maman 44 ans, institutrice qui n'a plus exercé depuis ..... hum hum ..., animatrice de réserve de La Leche League, ancienne monitrice de portage des bébés en écharpe, créatrice du concept des Rencontres de Mamans ( voir article à ce sujet) Les enfants : L'aînée , 20 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (Bac L), licenciée en Langues Etrangères Appliquées (anglais - japonais), actuellement en Master 1de LEA Affaires Internationales, orientation projets culturels et humanitaires, anglais, japonais, arabe - 2 années d'avance (détectée enfant précoce)- responsable scout - piano ( 6 ans de Conservatoire) , guitare - A déjà voyagé dans plusieurs pays (dont 1 semestre d'études à Nottingham et un stage d'études en Israël)- La seconde , 18 ans, scolarisée à la maison de la 6ème à la Terminale (bac ES avec option maths renforcés),1ère année de Licence Arts Plastiques, 1 an d'avance - engagée dans le scoutisme - piano - La troisième, 14 ans, scolarisée à la maison depuis le CE1, en 3ème, piano, gymnaste et scout- La quatrième, 12 ans, scolarisée à la maison depuis le CP, en 4ème, une année d'avance, aussi détectée précoce - équitation, lecture - La cinquième, 10 ans, scolarisée à la maison depuis la MS de maternelle, CM2- au Conservatoire en violon et chant - gymnaste et scout - La sixième, 5 ans, n'a jamais été à l'école, unschooling (apprend autrement qu'en travaillant pour le moment !), très créative ! Le 7ème : dans la patrie céleste depuis le second trimestre de grossesse. Le plus heureux de nous tous :-)

Recherche

PSAUME 128

Heureux es-tu toi qui révères l'Eternel
et qui suis les chemins qu'Il a tracés !
Tu profites du travail de tes mains
Tout ira bien pour toi et tu seras heureux ...
Ta femme sera comme une vigne féconde chargée de nombreux fruits
Et, autour de ta table,
Tes enfants ressembleront à des plants d'oliviers.
Ainsi sera béni tout homme qui révère l'Eternel ...

ENCOURAGEMENT

'' Aies foi dans ta foi

  Doute de tes doutes

  Ne mets pas ta foi dans tes doutes

  Ni tes doutes dans ta foi. "

 Michel Allard

Plus précieuse que les perles

"Une femme capable, intelligente et vertueuse,

qui est  qui peut la trouver ?

Elle est beaucoup plus précieuse que des bijoux

et sa valeur est loin au-dessus des rubis ou des perles."

Proverbes 31 : 10 (version anglaise)

Citation

'' EXERCEZ VOS ENFANTS A L'AUTODISCIPLINE

 PLUTÔT QU'A LA COMPLAISANCE

PENDANT QU'ILS SONT JEUNES. '

Nancy Campbell

 (traduction libre)

 

Sur l'allaitement ..

'' Nourri aux seins de ma mère ! '' Cantique des Cantiques 8 :1

'' Je me levai le matin pour allaiter mon fils. '' I Rois 3 : 21

'' Même chez les chacals, on donne à téter, (...) cette belle qu'est mon peuple devient aussi cruelle que les autruches de la steppe. '' Lamentations 4 : 3

'' ... Les bénédictions des mamelles et du sein. '' Genèse 49 : 25

'' ' Fais ce que bon te semble. Reste ici jusqu'à ce que tu l'aies sevré. Que seul le Seigneur accomplisse Sa Parole. ' La femme resta donc et elle allaita son fils jusqu'à ce qu'elle l'eût sevré. '' I Samuel 1 : 23

 

VOIR ARTICLE '' LE MATERNAGE DANS LA BIBLE ''

 http://heureusemaman.over-blog.fr/article-29589181.html

 

Amitié

Deux amis marchaient dans  le désert.

A un moment, ils se disputèrent et l'un des deux donna une gifle à l'autre.

Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :

'' Aujord'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle. ''

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis dans laquelle ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.

Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :

'' Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie. ''

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :

'' Quand je t'ai blessé, tu as écrit sur le sable. Maintenant, tu écris sur la pierre. Pourquoi ? ''

L'autre ami répondit :

'' Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable : les vents du pardon peuvent l'effacer.

Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre : aucun vent ne peut l'effacer. ''

 

                                                                             Texte anonyme.